ZAC des Girondins

Intervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « Centristes et Démocrates pour le GrandLyon – UDI »

Monsieur le président, mes chers collègues,

La ZAC des Girondins, c’est un peu l’achèvement urbain du projet Gerland. C’est donc la suite d’une démarche entamée par nos prédécesseurs il y a bien longtemps, et que vous avez poursuivie.

Nous souscrivons aux objectifs du projet. En construisant des logements, en augmentant l’offre d’équipements publics de proximité, nous allons contribuer à faire de ce grand quartier de Gerland un vrai quartier de centre ville. Il garde en effet trop souvent l’image d’une zone d’activités, attractive et innovante certes, mais dépourvue d’une vraie vie de quartier, hormis autour de la place des Pavillons.
Le projet de ZAC de Girondins va dans le bon sens. Les orientations générales du PADD qui nous sont soumises aujourd’hui sont assorties de quantité de flèches vertes ou bleues, qu’affectionnent les urbanistes, mais qui doivent se traduire par des opérations d’aménagement parfois lourdes.

Cet achèvement de l’aménagement de Gerland ne sera un succès que si ce nouveau quartier est correctement désenclavé, bien relié au reste de la ville.

C’est vrai à l’Est, par les liens avec le 8e, Mermoz. C’est vrai à l’Ouest, avec la Confluence qui lui fait face et les 3 ouvrages nouveaux de franchissement du Rhône. C’est vrai au sud, avec le futur Anneau des Sciences qui contribuera à l’accessibilité de Gerland.

C’est nécessaire au Nord avec le prolongement de la trame verte venue du parc Blandan et de la rue Garibaldi.
Or c’est bien sur cette question des liens, de l’accessibilité, que nous avons des interrogations, en dépit des flèches vertes et des objectifs louables affichés.

La nature aura une place vraisemblablement importante, c’est indispensable. On nous parle de trame verte le long du Rhône. Mais je suis inquiet de la faisabilité de la liaison nécessaire entre la rue Garibaldi et l’actuelle impasse de l’Asphalte, en traversant les voies ferrées. Les emplacements réservés dans la version actuelle du PLU ne permettent pas d’envisager correctement cette liaison en prolongement de la trame verte !

Par ailleurs, on prévoit de développer les axes piétons et modes doux, ce qui est bien. Il ne faudra pas oublier que ce quartier verra certainement un flux de voitures supplémentaires arriver avec l’Anneau des Sciences à proximité.

Le secteur des Girondins sera au cœur de la liaison entre Gerland et la Confluence, avec la traversée du Rhône. A-t-on d’ailleurs une idée du calendrier pour l’arrivée du pont des Girondins, ainsi que l’éventuel futur pont Suchet ou la passerelle « transversale » qui seront des élément au moins aussi importants pour Gerland que pour la Confluence ?

Je sais que ces liaisons sont difficilement dissociables de l’avenir de l’axe A6-A7 lui même totalement dépendant de la réalisation hypothétique du grand contournement de Lyon. Mais à subordonner chaque projet à la réalisation d’un autre, on finit par avoir une ville en attente, une ville en points de suspension.

En ce qui concerne le prolongement du T1 à Debourg, les délais seront-ils respectés ? Y-a-t-il d’autres perspectives, notamment avec l’arrivée de l’Anneau des Sciences, pour que cette ligne rejoigne éventuellement un futur parc relais proche de cette nouvelle infrastructure ?

Je vous remercie.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité