Révocation d’Etienne Tête de ses fonctions d’adjoint au maire

Intervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « Centristes & Démocrates pour Lyon »

Monsieur le Maire, Chers collègues,

Aujourd’hui vous demandez au Conseil Municipal de Lyon de procéder à la révocation de votre adjoint Etienne Tête, auquel vous avez déjà retiré ses délégations.

Pour nous cette décision n’est pas simplement du ressort de votre majorité, mais relève de la défense de la démocratie et des libertés d’opinion et d’expression, seulement limitées par la calomnie ou la diffamation.

Nous considérons que la diversité des opinons est une richesse pour une équipe municipale, même au sein de l’exécutif. A la seule condition que le maire prenne le temps d’écouter les opinions différentes de la sienne. En quelque sorte, vous reprochez à votre adjoint d’avoir rompu un pacte d’unanimité, qui plus est à propos de dossiers qui ne sont pas de la compétence communale mais communautaire.

La révocation que vous soumettez au vote du Conseil municipal illustre parfaitement les dérives autocratiques que nous dénonçons depuis le début de ce mandat. Vous ne tolérez pas le débat au sein de votre majorité, et punissez celui qui parle haut et fort !

Vous souhaitez donc que dans votre majorité, il n’y ait qu’une seule tête, la vôtre. Dans ces conditions votre majorité ne serait plus constituée d’élus libres et indépendants défendant des convictions personnelles, mais de simples courtisans. Alors, le Conseil municipal de Lyon serait-il simplement une monarchie ?

Pour ces raisons, relevant de la défense des libertés d’opinion, les élus du groupe « Centristes et Démocrates pour Lyon » voteront contre votre demande de révocation.

Je vous remercie.

Intervention reprise par LyonCapitale (édiction du 16 mai) et 20minutes (édition du mardi 17 mai)

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité