Projet EcoCité

Intervention de Marc Augoyard au nom du groupe « Centristes et Démocrates pour Lyon – UDI »

Monsieur le président, mes chers collègues,

Avant tout, je dois souligner l’effort de continuité que montre ce dossier qui est le résultat du Grenelle de l’environnement porté par Jean-Louis Borloo dès 2007. C’est une chance pour notre agglomération de bénéficier de ce label et des subventions qu’elle comporte. La délibération proposée étant très vaste, je vous propose de me concentrer sur trois thèmes : le pass’urbain, les fleuves et Confluence.

Avec le pass’urbain, vous inventez l’eau chaude. Un support qui permet d’accéder à de multiples services, ça existe déjà. Nous avons juste été frileux dans la mise en œuvre. J’espère que l’étude lancée dans le dispositif sera étendue à toute l’agglomération. La carte Técély peut fournir un premier support sur lequel on pourra mettre le porte-monnaie électronique, la bibliothèque etc.

Le Rhône est au cœur du territoire ciblé par la délibération. Il est pris en compte, notamment en matière de transport, de travaux et de détente. On doit souligner les efforts faits depuis un moment en la matière. Je suis heureux de voir qu’ils continuent et que la ville ne tourne plus le dos au Rhône.

Je veux conclure avec Confluence. À force de courir après les labels pour ce projet, on en vient à oublier qu’il s’agit d’un quartier où des gens vivent et travaillent. Donc se déplacent. Prenons garde aux innovations d’aujourd’hui, qui seront, demain, les causes d’une restructuration du quartier. Regardons par exemple ce que nous faisons actuellement à la Part-Dieu où nous réparons aujourd’hui les erreurs d’hier. Ce n’est pas affreusement anti-développement durable que d’imaginer des voiries suffisantes, des transports en communs suffisants. Le dogme de la contrainte doit laisser sa place au pragmatisme de la conviction. Et cela sera possible en favorisant les transports en commun, en les rendant attractifs. Ce ne sera pas le cas tant que le seul moyen sera un T1 à prendre dans la station de Perrache. Si le métro ne sera pas amené à la pointe de la Confluence avant de nombreuses années, soyons pragmatique : prolongeons le T2. Nous vous le proposons depuis de nombreuses années…
A plus long terme, Confluence ne sera une véritable éco-cité qu’une fois l’axe autoroutier déclassé. Je regrette que cet enjeu ne figure pas dans les projets cités.

Monsieur le président, mes chers collègues,
La Ville de demain se construit avec ses habitants. J’espère donc que la démarche EcoCité ne sera pas un machin d’expert, mais bel et bien une aventure collective vécue et portée par les grands-lyonnais.

Je vous remercie

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *