Plan Local d’Urbanisme de la Communauté Urbaine de Lyon – Modification n° 6

ville-de-lyonIntervention du groupe « Lyon Démocrate – MoDem »

 

Monsieur le Maire, chers collègues,

Parmi les éléments soumis dans le cadre de  cette modification n° 6, nous relevons que deux points concernent plus particulièrement les mesures destinées à favoriser l’implantation d’immeubles de grande hauteur dans le secteur de la Part-Dieu :

  • d’une part, l’augmentation de la hauteur maximale autorisée de 20 à 35 mètres à l’intérieur du polygone (point 83)
  • d’une part, la suppression du nombre minimal autorisé de places de stationnement pour les bureaux, actuellement fixé à 1 place pour 220 m² de SHON

Si nous ne sommes pas opposés à la réalisation des futures tours, le choix effectué de supprimer purement et simplement l’obligation de créer du stationnement à l’occasion de l’édification de l’immeuble nous interpelle.

Dans le cadre de l’exposé des motifs de la procédure de modification, il est indiqué que le quartier de la Part-Dieu bénéficie d’une offre de transports en commun d’un niveau très important et que l’accès à ce site tertiaire serait désormais possible depuis toutes les origines de l’agglomération quasiment en direct tandis que l’offre de stationnement existante ne serait pas saturée.

Aux motifs d’éviter le développement de déplacements pendulaires et de mieux se conformer au plan de déplacements urbains, mais en fait et surtout de ne pas faire obstacle à la réalisation d’immeubles de grande hauteur, il a été décidé de supprimer purement et simplement l’obligation à la charge du constructeur de réaliser des emplacements de stationnement.

Or, si nous sommes extrêmement favorables à la limitation des déplacements en voiture au sein de la ville et à toute mesure incitative pour encourager l’utilisation de transports en commun, il aurait pu être opportun, dans un premier temps, d’abaisser de manière importante le seuil initial, en maintenant une obligation allégée de stationnement pour faire face aux besoins incompressibles qui ne manqueront pas d’être générés par le nouvel ouvrage.

En premier lieu, c’est au moment de la construction que les emplacements de stationnement peuvent et doivent être réalisés ; ensuite, il est trop tard et la demande incompressible de stationnement devra se reporter ailleurs.

En second lieu, s’il existe d’autres parcs à proximité, il faut rappeler que certains sont saturés à certaines heures de pointe ; comme ils ne sont pas expressément visés dans l’exposé des motifs du rapport de présentation, il ne nous est pas possible de vérifier qu’il existera toujours une certaine proximité sur une zone de suppression de l’obligation qui, même si elle est circonscrite, totalise tout de même 95,56 hectares,

En troisième lieu, le postulat de suppression pure et simple de toute obligation de stationner, fondé sur une bonne desserte du secteur, omet que de nombreux employés ne résident pas sur Lyon, ni même dans l’agglomération. Or, pour prétendre faire échec à l’utilisation de leur voiture jusqu’au centre de la ville, il faudrait que l’offre de transport régional s’améliore.  Il faut surtout développer les parcs relais aux abords de la Ville, ces derniers étant peu nombreux et tellement saturés que les véhicules des usagers sont souvent stationnés au bas des immeubles limitrophes comme à la station de métro Mermoz Pinel.

En dernier lieu, nous relevons que cette suppression de toute obligation de réaliser des emplacements de stationnement semble circonscrite au seul secteur Part Dieu, destiné à accueillir des immeubles de grande hauteur puisqu’aucune mesure de ce genre n’a été prévue pour le quartier en construction du confluent pourtant très bien desservi,

En conclusion, nous voterons ce rapport en considération des autres modifications destinées notamment à imposer un minimum de logements locatifs  aidés dans les futures constructions même s’il aurait pu paraître opportun non pas de supprimer purement et simplement l’obligation de stationnement à la charge du constructeur mais, dans un premier temps, d’en abaisser le seuil.

Je vous remercie,

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité