CUCS de l’agglomération lyonnaise et charte de la participation de la communauté urbaine

logo-grand-lyonIntervention de Marc Augoyard au nom du groupe ‘Centristes et Démocrates’

Monsieur le président, mes chers collègues,

La participation des citoyens aux mutations de notre métropole est un élément essentiel de leur réussite. Ce sont les citoyens qui, au premier chef, vont vivre les transformations que nous décidons ici. Cela est particulièrement vrai dans les quartiers faisant l’objet d’un contrat urbain de cohésion sociale.

Faire participer les citoyens aux grands projets de notre ville est une bonne chose. Mais cette participation ne doit pas se limiter à des séances de brassage collectif conclues par une grande réunion de restitution médiatisée. La conclusion d’un processus de participation des habitants, ou participatif pour reprendre un terme à la mode, doit être le temps du dialogue entre les habitants et les élus, tous les élus, concernés.

Encourager la participation citoyenne, c’est aussi rendre tangibles les résultats qu’elle peut avoir. Nous l’avons vu il y a huit jours, lorsque nos concitoyens ne perçoivent pas le lien entre l’acte citoyen de participer à la décision et les résultats que cette participation entraîne : ils ne se sentent pas concernés et boudent aussi bien les isoloirs que les ateliers de concertation. Et là, nous perdons tous. Nous devons très clairement dire aux participants ce qui est l’objet de cette participation. Nous devons aussi avoir l’honnêteté ou le courage de dire ce qui a été clairement initié, impulsé, modifié voire rejeté dans le cadre de la concertation, ainsi que ce qui a été tout bonnement écarté ou ignoré par les décideurs. Tirons les enseignements des dernières concertations : quelles en ont été les résultats ? Sommes-nous réellement dans la perception parfois entendue selon laquelle la concertation n’a eu pour résultat que de déplacer des bancs ?

L’appropriation par nos concitoyens du renouvellement urbain dépend de notre détermination mais aussi de la participation active de nos concitoyens à la réalisation et au suivi des projets. Mais ils ne doivent pas avoir la sensation d’être simplement consultés lorsqu’on leur parle de concertation. Consultation citoyenne serait peut être plus juste que participation citoyenne, terme parfois politiquement surexploité. Bien établir les règles en amont est indispensable, si l’on ne veut pas les décevoir et encore donner l’impression que tout se fait pour eux, mais malgré eux.

Je vous remercie.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité