Implantation d’une Micro-crèche et d’une crèche interentreprise dans le 6ème arrondissement

ville-de-lyonIntervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « Lyon Démocrate – MoDem »

 

Monsieur le Maire, mes cher collègues,

A l’occasion de ce rapport portant sur une mise à disposition de locaux, nous exprimons un souhait : celui qu’à l’avenir le choix des gestionnaires des structures ‘petite enfance‘ soit effectué avec plus de transparence.
En effet, comme vous le savez, il existe maintenant aux cotés des communes une grande variété d’opérateurs gestionnaires d’établissements petite enfance : structures privées ou associatives (y compris des structures mutualistes)

Ces différents acteurs doivent tous répondre au même cahier des charges et aux mêmes contrôles effectués par le service de la PMI du Conseil Général. Ces contrôles ont lieu avant l’ouverture de l’établissement mais aussi durant son fonctionnement. Ce suivi précis et régulier permet de garantir la meilleure qualité d’accueil des plus petits.

Dans le cas particulier de ce dossier la micro-crèche qui va être ouverte rentre dans le cadre du dispositif PAJE et non pas PSU. Nous sommes donc bien dans une relation privée entre parents et gestionnaire de la crèche et non dans le cadre d’une structure de type ‘municipal’ d’où notre étonnement sur le procédé qui aboutit de fait à l’attribution d’une subvention.

La remarque que nous faisons pour ce rapport concerne aussi le rapport N° 2009/1443 portant sur les travaux d’aménagement d’un équipement ‘petite enfance’ de 40 berceaux dans le 6ème arrondissement ayant vocation à devenir une crèche interentreprises. Là aussi la ville devra choisir un opérateur gestionnaire et nous espérons que ce choix sera le plus ouvert possible (y compris en faisant appel à une DSP).

Plus généralement je souhaite attirer votre attention sur le fait que bien que ce soit une crèche interentreprise, donc ouverte aux parents salariés des entreprises partenaires, cet équipement aura un effet très positif pour les petits Lyonnais. En effet à partir des données provenant des crèches d’entreprises déjà ouvertes à Lyon on peut estimer que 65 à 70% des enfants accueillis sont Lyonnais. Ce sont donc autant de demandes qui ne seront plus à traiter au niveau des berceaux des crèches municipales.

En conclusion il nous paraîtrait insatisfaisant que pour des raisons philosophiques, voire dogmatiques, la Ville de Lyon s’interdise de confier la gestion de certains de ces équipements à des acteurs privés. Alors même que ce fonctionnement a déjà démontré tout à la fois sa capacité à proposer pour les plus petits un accueil de grande qualité, une offre de service étendue pour les parents et une maîtrise des coûts.

Notre groupe votera ce rapport.

Je vous remercie,

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *