Convention de mise à disposition d’un agent du Grand Lyon auprès de la Ville de Lyon

Intervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « Centristes & Démocrates pour Lyon – UDI »

Monsieur le Sénateur-Maire, Monsieur le Président, Chers collègues,

Voilà un dossier emblématique ! Mettre en commun les compétences entre la Ville de Lyon et le Grand Lyon sur ce thème de la vie des assemblées semble logique, les problématiques étant souvent similaires. Depuis le 1er jour de notre élection nous plaidons inlassablement pour un rapprochement réel entre les services du Grand Lyon et ceux des communes.

Mais là n’est pas le problème. Le problème est dans l’origine du dossier, dans les principes qui ont présidé à sa conception. Comme souvent ici, le problème c’est la gouvernance.

Ce qui nous est présenté, ce n’est pas une mutualisation de services : ils demeureront bien séparés. Mais, en creux, on voit bien la démarche de rapprochement entre la Ville de Lyon et le Grand Lyon, qui se fait sans vrai débat, sans stratégie véritable, ou plutôt sans qu’elle ne soit partagée ni avec les Lyonnais, ni avec les agents, ni même avec les élus, ce qui est malheureusement habituel dans votre manière de faire.

Que l’on n’y aille pas au forceps c’est heureux. C’est bien, c’est normal si l’on veut avancer. Il faut y aller progressivement, par étapes.

Mais avancer par étapes, c’est utile quand on sait où l’on va. Comme souvent, votre processus de décision politique ressemble ici à un calvaire sans but : on marche, sans savoir où l’on va, on s’arrête, sans savoir pourquoi, et on repart, sans savoir le but politique fixé. Nous avons besoin de savoir quelle est votre vision de l’organisation des services dans notre agglomération. Certes, il aurait été plus simple d’organiser une métropole telle que prévue par la loi, mais puisque tel ne fut pas votre choix, expliquez-nous au moins ce que vous voulez faire à Lyon, et dans le Grand Lyon.

Je vous renvoie à la lecture du dernier ouvrage de votre ami député socialiste René Dosière. C’est un défenseur acharné du rapprochement entre communauté urbaine et commune. Il estime qu’il y a là un très important gisement d’économie de l’ordre de 15 milliards d’euros!

Pour nous la mutualisation ne se résume pas à faire des économies. C’est mettre en cohérence l’organisation administrative au service du développement d’un territoire et de l’amélioration de la vie quotidienne des habitants. Et si vous avez encore des doutes, sans doute pourrez vous utilement prendre exemple sur ce qui se fait à Bordeaux, à Toulouse, ou à Nantes, chez votre ami le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui s’est lancé dans un processus bien plus ambitieux dès 2008. Oui monsieur le maire, ne vous en déplaise, mais le modèle lyonnais est parfois en retard.

Une réforme des collectivités, une de plus, se profile. Sachez la mettre à profit, en oubliant pour une fois les arrières pensées politiciennes.

Je vous remercie,

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *