Inciter à pratiquer davantage le vélo nécessite des efforts intensifiés et constants

Inciter à pratiquer davantage le vélo nécessite des efforts intensifiés et constants

Pour le groupe UDI et Apparentés, le développement de la pratique du vélo est un élément primordial dans le développent d’un territoire. Au-délà de l’aspect environnemental, c’est également un enjeu social (accès à la mobilité pour tous, lutte contre l’enclavement, solidarité, accès à l’emploi), de santé et de mobilité (optimisation des infrastructures, décongestion).

Inciter à pratiquer davantage le vélo passe avant tout par la mise en place d’une infrastructure sécurisante et optimale dans toute la Métropole. Et dans ce domaine nous devons intensifier nos efforts et garder de la constance !

Cette délibération prévoie de mettre place un dispositif d’incitation financière à l’acquisition de vélos à assistance électrique, de vélos cargos et de vélos pliants à partir de début mai, une aide financière qui vient s’ajouter à l’aide nationale, qui est par ailleurs assez restrictive.

Intervention de Christophe Geourjon

Monsieur le Président,

Par cette délibération vous proposez de mettre en place un dispositif d’incitation financière à l’acquisition de vélos à assistance électrique, de vélos cargos et de vélos pliants à partir de début mai, une aide financière qui vient s’ajouter à l’aide nationale, qui est par ailleurs assez restrictive.

Cette délibération entend favoriser le développement de la pratique du vélo. C’est une très bonne chose et nous la voterons avec satisfaction mais cette incitation n’est pas suffisante pour mettre le vélo au cœur de la mobilité du quotidien. 

Monsieur le Président, la semaine dernière vous avez soutenu le mouvement demandant la mise en place d’un « Plan Vélo » dans la future Loi d’Orientation des Mobilités proposée par la Ministre des transports, dont la dimension budgétaire doit être validée par le Premier Ministre. Et nous vous en sommes reconnaissants. 

Même si la dynamique insufflée par l’Etat est importante (plan vélo annoncé à 350 millions d’euros sur quatre ans, mise en place de l’indemnité kilométrique vélo (IKV) pour tous les employés privés et publics, des mesures de sécurité routière,…), au niveau de la Métropole de Lyon nous pouvons agir.

Inciter à pratiquer davantage le vélo passe avant tout par la mise en place d’une infrastructure sécurisante et optimale dans toute la Métropole. Et dans ce domaine nous devons intensifier nos efforts et garder de la constance!

Des pistes cyclables de qualité ont certes été développées, mais il reste encore beaucoup à faire pour obtenir une continuité du réseau. Au-delà, il n’est pas acceptable que les pistes cyclables soient la variable d’ajustement des chantiers de la Métropole. Comme c’est, par exemple, le cas actuellement au niveau de la piste cyclable du Cours Gambetta qui est pourtant une des voies cyclables les plus utilisée.

Piste cyclable Monts d'or Métropole de LyonAgir, c’est également prévoir des autoroutes de vélos entre différents pôles de vie, c’est par exemple relier les Monts d’Or au centre de Lyon de manière sécurisée et pas simplement par une bande blanche. Ou encore, comme il est prévu, de créer une autoroute de vélos sur la portion déclassée de l’A6/A7 afin de relier les communes du sud et le centre-ville. 

Agir, c’est créer davantage de parking vélos sécurisés et multiplier les accroches vélos. Le risque de vol constitue un véritable frein au développement de l’usage du vélo, particulièrement du vélo à assistance électrique. 

Agir, c’est inciter les entreprises locales à mettre en place des infrastructures adaptées pour leurs employés. 

Agir, c’est accompagner les mesures de la sécurité routière avec la mise en place d’un plan d’information sur le « savoir rouler » et réapprendre y compris aux cyclistes les bonnes habitudes de circulation sur nos routes. 

Vous le voyez, nous avons encore beaucoup à faire pour promouvoir l’utilisation du vélo cette incitation financière ne doit être qu’une action supplémentaire dans le cadre d’une politique métropolitaine plus globale.

Je vous remercie,

Christophe Geourjon


Pour en savoir plus : 

Tribune « La France a besoin d’un grand plan vélo » – le JDD

Intervention en conseil du 16 mars : La future Loi d’Orientation des Mobilités : l’occasion de débattre sur la mobilité sur notre territoire


Conseil Métropolitain du 27 avril 2018
Intervention de Christophe Geourjon
Dossier n° 2018-2695 : Dispositif d’incitation financière à l’acquisition de vélos à assistance électrique, de vélos cargos et de vélos pliants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *