ZPPAUP Croix Rousse

Intervention de Fabienne Levy au nom du groupe « Centristes et Démocrates pour le Grand Lyon – UDI »

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Un bref rappel historique et juridique tout d’abord. Il s’agit ici de réviser la zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager de la Croix-Rousse à Lyon 1er pour la transformer en aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine. C’est désormais à nous Grand Lyon, qu’il revient de la réviser. Et nous attendons beaucoup de ce dossier au regard du patrimoine dans cette zone légèrement méprisée !

Parmi les nouveaux objectifs de l’AVAP, il y a le respect du développement durable.

N’oublions pas que les pentes de la Croix-Rousse sont au cœur du site classé par l’UNESCO. Les objectifs affichés pour cette transformation, c’est d’adapter « le bâti ancien aux attentes de la vie contemporaine », que ce soit en matière de confort ou d’accessibilité, mais aussi d’intégration des activités économiques et commerciales.

Je profite donc de cette délibération pour évoquer ici quelques exemples dans cette zone.

Le bâtiment de l’ancienne école des Beaux-arts situé au n°10 de la rue Neyret. Vous avez acceptez qu’il serve de lieu de stockage provisoire pour les costumes de l’Opéra dernièrement, sans concerter les élus du 1er. Mais c’est habituel pour aller vite il vaut mieux prendre des décisions seuls !

L’étonnement a été grand ! Ce bâtiment est en très mauvais état mon confrère Buna nous explique de façon récurrente que cette affaire est très ennuyeuse mais nous n’arrivons pas à voir quelles sont vos intentions en la matière.

Outre cette fonction de stockage, je rappelle que ce bâtiment est devenu un fourre tout : utilisation « temporaire » pour le service archéologique de la Ville, avec des problèmes de chauffage récurent pour les hommes et les femmes installés la bas, bureau de vote, antennes-relai de la téléphonie Orange. Je RELÈVE aussi que son accès reste refusé aux associations du quartier pour leurs actions ponctuelles, sous le prétexte de l’insécurité du bâtiment.
Deux poids deux mesures !

Dès 2006, pourtant, vous avez lancé des études pour la démolition de ce bâtiment et aussi des 12 et 14 rue Neyret, afin d’ouvrir un grand projet pour ce quartier, créer un « nouvel axe de composition urbaine et paysagère de la place Sathonay au boulevard de la Croix Rousse », les partenaires semblaient d’accord.

Lors de votre campagne de 2008 vous disiez: « La démolition de l’école des Beaux Arts sera l’occasion de réaménager l’Amphithéâtre des Trois-Gaules et le jardin des Plantes pour remettre en valeur un lieu symbole de l’Histoire de Lyon qui deviendra dès lors un nouveau « balcon sur la ville ». Rien entre 2001 et 2008, rien entre 2008 et 2014, je suppose que ce réaménagement fera partie de vos engagements de campagne en 2014! C’est toujours dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures !

Quant à l’église du Bon Pasteur, lieu désaffecté, qui pourrait faire l’objet de réhabilitation et réutilisation non religieuse, nous attendons toujours. En avril 2012, lorsque ma collègue, maire du 1er arrondissement, vous interrogeait à ce sujet, votre réponse avait été que vous alliez gérer vous-même et personnellement cet arrondissement et que l’on allait voir le changement. Ce changement là non plus n’est pas pour maintenant.

Nous approuvons bien sûr les objectifs proposés. Nous voulions vous alerter afin que toutes ces déclarations d’intention ne soient pas que des mots vides.

Je vous remercie.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité