ZAC Lyon Confluence Phase 2 – Programme des équipements publics

Intervention de Bernadette Bertrix-Veza au nom du groupe  « Centristes & Démocrates pour Lyon – Union des démocrates et indépendants »

Monsieur le Maire, chers collègues,

Vous proposez ici la programmation des équipements publics liés à la phase 2 de l’aménagement du Sud de la Confluence. C’est l’occasion pour nous de faire un point sur ce grand projet de l’agglomération.

Vous rappelez d’ailleurs les objectifs principaux de l’opération, qui étaient ceux de Raymond Barre lorsqu’il a initié le projet : « prolonger le centre historique en complément avec Gerland et intégrer ce morceau de ville dans l’agglomération par le désenclavement routier, ferroviaire et transports en commun… »

Vous prétendez ainsi construire une extension du centre de l’agglomération, mais vous refusez de construire avec la densité normale d’un centre ville, car avec à peine 50 logements par hectare, et 1m² de SHON par m² de terrain, le coût important de l’aménagement peine à s’amortir, coûte très cher aux collectivités (70 millions €) et renchérit le coût de l’immobilier pour chaque habitant nouveau.

En refusant le métro, la suppression du centre d’échanges, en retardant le déclassement de l’autoroute A7, en remplaçant les ponts par des passerelles, vous n’êtes pas à la hauteur des objectifs affichés.

Les conséquences de ces choix contradictoires se perçoivent aussi dans le programme des équipements qui nous est soumis aujourd’hui : en se privant des ressources liées à des charges foncières trop faibles, on se prive des moyens d’investir à l’échelle d’un prétendu quartier central. Alors adieu au centre nautique que vous faisiez miroiter en 2008, et retards déjà perçus pour l’accueil de la petite enfance.

Ainsi, dans le développement de la Zac 2, je pense qu’il faut remettre le projet en cohérence avec les objectifs : prévoir d’ores et déjà l’évolution de la densité moyenne et permettre à ce beau projet de devenir un des moteurs du centre de notre agglomération.

Je vous remercie,

Intervention reprise par Le Progrès dans son édition du mardi 18 septembre 2012

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *