Signature de la Déclaration de Lyon sur l’accès à l’information

ville-de-lyonIntervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « UDI et apparentés » – Conseil municipal de Lyon du 16 mars

Nous approuvons bien évidemment cette délibération sur la « Déclaration de Lyon » adoptée à moment du congrès mondial des bibliothèques, en août 2014.

La pertinence de cette Déclaration qui vise à poser en principe que l’accès à l’information et les compétences nécessaires à son usage sont essentiels au développement durable, et à inscrire ce principe dans le programme de développement post-2015 des Nations-Unies, est incontestable. Nous nous réjouissons que ce soit à Lyon que ce texte fondateur ait été adopté.

Notre ville est dotée d’un réseau de lecture publique exceptionnel. J’en profite pour saluer le dynamisme et la qualité du travail de toute l’équipe de la bibliothèque municipale de Lyon.

Comme pour le réseau culturel, universitaire et scientifique lyonnais, nos bibliothèques et leurs collections sont des atouts considérables qu’il convient de valoriser au mieux et de rendre accessible au plus grand nombre.
Dans ce cadre vous aviez lancé, en 2008, la numérisation du fonds ancien grâce à un partenariat public-privé avec Google. En décembre 2012, vous m’aviez indiqué que 270 000 ouvrages avaient déjà été numérisés. Le contrat d’exclusivité signé avec Google portant sur un objectif de 450 000 livres anciens à horizon 2018. Pouvez vous nous indiquer où nous en sommes de cette phase de numérisation ?

Toujours en 2012, vous m’aviez indiqué que les ouvrages numérisés seraient disponibles sur «Numélyo» la bibliothèque numérique de Lyon. À ce jour, seuls 7 881 livres anciens sont accessibles sur « Numelyo » ! Si on intègre l’ensemble des ouvrages disponibles (livres anciens, manuscrits, enluminures, estampes et affiches) nous arrivons à 22 883 documents. Nous sommes très loin du compte. Pouvez vous nous indiquer quels sont les objectifs de disponibilité sur « Numélyo » des documents numérisés par Google ?

« Numélyo » fait partie du projet métropole du savoir dont vous aviez parlé dans votre programme électoral et le Congrès mondial des bibliothécaires devait être un des jalons de votre plan d’action pour cette ville du savoir.
Vous aviez aussi parlé de grandes conférences internationales, la création d’une plateforme web sur la vie intellectuelle dans la métropole et de coopération entre bibliothèques universitaires et municipales.

Pouvez-vous nous faire un point sur ces projets ? Sont-ils toujours d’actualité ?

Je vous remercie

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *