Rénovation plages et bassin nord du centre nautique du Rhône

ville-de-lyonIntervention de Bernadette Bertrix-Veza au nom du groupe « Lyon Démocrate MoDem »

 

Monsieur le Maire, Mes Chers collègues,

Par cette délibération que nous voterons, vous proposez le lancement des études pour la rénovation du bassin nord de la piscine du Rhône. Il est en effet urgent pour la Ville de Lyon et pour les usagers de procéder à une modernisation des piscines de la ville.

Des installations aux horaires d’ouverture, en passant par le cadre et la modernisation des locaux pour une plus grande fréquentation, beaucoup de choses sont à revoir concernant les piscines de Lyon. Nous sommes donc satisfaits que vous entrepreniez enfin des travaux aujourd’hui plus que nécessaires. A partir de 1998, un plan sécurité et une formation spécifique des agents municipaux avaient été mis en place ! Plan qui a permis de mieux gérer les problèmes de violence et d’incivilité dans les piscines, le résultat est à la hauteur de l’investissement.

Cependant, l’environnement de nos piscines est à améliorer. La seule piscine dont le cadre soit véritablement agréable est la piscine de Gerland avec son espace de verdure. Ailleurs, ce n’est que béton et petits carreaux. L’été, c’est l’étouffement : aucun espace calme et ombragé n’est proposé.

Si les piscines de Lyon sont nombreuses, mais le nombre ne fait pas la qualité. La majorité de nos piscines sont vieillissantes. L’hygiène y est parfois approximative, les vestiaires datent d’une autre époque, les installations de traitement de l’eau et de chauffage sont dépassées. Outre le confort qu’une rénovation apporterait aux nageurs cela permettrait également d’inscrire nos piscines dans une démarche développement durable : importants gains énergétiques et de consommation d’eau, traitement de l’eau et de l’air plus écologique permettant l’élimination des chloramines. Un bilan financier analytique par piscine a-t-il été fait à ce jour ?

Par rapport aux horaires d’ouverture, il serait intéressant d’ouvrir les piscines dites d’hiver jusqu’à 22h pour permettre aux actifs qui terminent tard de pouvoir venir faire quelques brasses avant de rentrer chez eux. L’effort doit être poursuivi dans ce sens.

De même, il est souhaitable que les dates d’ouverture des piscines dites d’été soient alignées, de mi-juin à mi-septembre. Certes la température de l’eau peut-être fraiche. Mais il existe des momyens adaptées qui permettent de chauffer l’eau rapidement. Une installation solaire peut aussi être retenue. Enfin, il serait également intéressant de ne pas fermer les piscines dites d’hiver pendant les mois d’été.

Enfin, c’est un problème plus particulier à la Piscine du Rhône : la question du « voyeurisme » des passants. Il serait utile de garantir plus d’intimité aux baigneurs. Une suggestion dans ce sens devrait figurer au cahier des charges qui va être soumis aux concepteurs, en éloignant les passants sans nuire à la promenade sur les quais…

Toutefois, nous aurions vu d’un bon œil un transfert des compétences « piscines » au Grand Lyon de façon à avoir une politique globale sur l’agglomération. Une telle « métropolisation » de cette compétence permettrait par exemple de créer une « Grande Piscine Lyonnaise », capable d’accueillir des compétitions internationales. En effet, Monsieur le Maire, à Lyon, il n’y a pas que le football et le rugby, il y a aussi la natation.

Ainsi, serons-nous attentifs aux propositions des différents concurrents à ce marché public et nous souhaitons que l’accent soit mis sur l’ « humanisation » de cette piscine du Rhône qui manque de verdure, d’hygiène et d’intimité.

Je vous remercie.

media11Cette intervention a été reprise par Le Progrès et Mag2Lyon dans leurs éditions du mardi 2 mars 2010.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *