Rapport développement durable 2019 de la Métropole de Lyon

Le décret d’application de la loi n°2010-788 du 12 juillet 2010 portant l’engagement national pour l’environnement rend désormais obligatoire la rédaction d’un rapport sur la situation en matière de développement durable pour toutes les collectivités territoriales et les EPCI à fiscalité propre de plus de 50000 habitants. 

Pour les élus du groupe UDI et Apparentés, les enjeux du
développement durable doivent être au centre de notre politique et
estiment que le rapport développement durable devrait constituer le
rapport d’activité annuel du président ou du maire et devenir un
indicateur des efforts mis en place par la collectivité. 

Intervention de Christophe Geourjon

Monsieur le Président,

Le groupe UDI et apparentés partage l’organisation générale du
rapport établi par l’observatoire métropolitain du développement durable
à travers 7 fonctions territoriales organisées selon 2 thèmes : la
durabilité écologique et le développement humain, à ce titre l’IDH
(Indice de Développement Durable) est un indicateur pertinent. De même
nous partageons l’objectif d’explorer tous les champs en transversalité.

Pour nous, les enjeux du développement durable doivent être au centre
de notre politique.  Nous estimons que le rapport développement durable
devrait constituer le rapport d’activité annuel du président ou du
maire et devenir un indicateur des efforts mis en place par la
collectivité. 

Le rapport est complet et très dense, mais nous sommes surpris que le rapport 2019 soit le même que celui transmis en 2018.

D’ailleurs, la synthèse est la même que celle de novembre 2018, tout
comme le rapport complet de 284 pages. Pas de réactualisation des
indicateurs, nous sommes donc dans l’impossibilité de constater si notre
collectivité va dans le bon sens. Nous avons donc ici un document de
communication et non un document opérationnel capable d’éclairer nos
choix à venir.

Nous l’avons déjà dit, il est indispensable que ce rapport comporte
une fiche synthétique reprenant l’ensemble des indicateurs,
ré-actualisés chaque année. Seul un tel tableau, qui doit s’inscrire
dans la durée, peut permettre de juger si nos décisions vont dans le bon
sens. Dans nos entreprises, nous avons tous des tableaux d’objectifs
qui permettent d’analyser et de mettre en perspective nos résultats
annuels. C’est là un enjeu majeur du prochains mandat.

Un point positif a souligné : il concerne le nombre de logements
bénéficiant du dispositif Ecoréno’v qui s’élève au 30 septembre 2019 à 6
681. C’est la seule réelle nouveauté quantifiée de ce rapport !  C’est
une belle progression que nous devons encore amplifier. 

Pour les autres fonctions, de nouvelles actions ont été lancées et
nous nous en réjouissons. Mais encore une fois, nous regrettons de ne
pas avoir un comparatif chiffré, sur plusieurs années, permettant
d’évaluer les actions métropolitaines.

Je vous remercie.

Christophe Geourjon

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *