Rapport de la Chambre régionale des comptes sur la gestion du Grand Lyon

Intervention de Fabienne Levy au nom du groupe « Centristes et Démocrates pour le Grand Lyon – UDI »

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Le rapport de la Chambre régionale des comptes au sujet de la gestion du Grand Lyon sur la période 2007 à 2010 est en apparence plutôt positif. Notre institution est dans une situation d’assez bonne santé financière.
Cependant plusieurs efforts restent à faire, nous précise-t-elle, nous devons prendre des dispositions pour rendre notre gestion moins opaque plus claire ! Et surtout définir ce que nous voulons et ou nous voulons aller !
Et dans ce moment de changement radical avec la constitution de   l’Euro-métropole, il sera  nécessaire de mieux définir nos compétences. Et redoubler d’effort dans un certain nombre de dépenses  notamment de fonctionnement. Servir au plus près les Grands-lyonnaises et les Grands-lyonnais, les servir plus efficacement, en ayant le souci et la conscience de l’intérêt de chaque particularité territoriale et de l’agglomération dans son ensemble, demande beaucoup de tact et de savoir faire. L’Euro-métropole ne peut laisser de place au flou et au doute. L’imprécision n’a jamais rien construit de solide or nous voulons tous une maison durable et sûre de ses fondations.

A ce sujet mon groupe vous fait une remarque pas pointée par la chambre mais qui peut si vous l’entendez nous faire des économies substantielles :
Les collectivités, toutes quand elles grossissent, semblent oublier qu’en leur sein elles ont des belles compétences humaines. Ici au Grand Lyon les cadres sont de grandes qualité, les chargés de missions aussi, et pourtant Monsieur le président votre méthode singe les travers d’un ancien président de la république qui faisait appel sans cesse à des cabinets extérieurs pour se pencher sur la réforme de l’État !
Cette mauvaise habitude ne doit pas perdurer car ces cabinets conseils n’ont pas plus d’idées que nos personnels ici rompus au quotidien et qui sont bien capables intellectuellement d’assumer nos  projets et leur compatibilité.
Cette parenthèse faite, le rapport de la CRC préconise une redevance incitative sur les ordures ménagères en lieu et place  de la taxe. Alors là, je suis très contente, car c’est une mesure que notre groupe défend depuis bien longtemps. Être  sur la même longueur d’ondes que la CRC nous va bien.
Le rapport pointe l’information des élus en matière de dette garantie, qui si elle se limite au seul bureau, sera certes améliorée, mais sans doute pas suffisamment. Une information précise à destination de tous les conseillers communautaires peut tout à fait être réalisée, cela placerait le Grand Lyon en avance par rapport aux autres agglomérations en termes de transparence financière.
Enfin la gestion du personnel est un peu opaque  sur la période écoulée, et ce notamment au niveau des heures supplémentaires à la Direction de la Propreté.
Nous allons aussi gérer demain d’autres personnels éducatifs santé…. Qui s’inquiètent d’ailleurs sur le «  à quelle sauce vont-ils être mangé », comment leur grille de salaires va évoluer ou  leur retraite, un malaise dont il faut être conscient et donc travailler sur l’information et la gestion claire.
Entre les lignes aussi la problématique de la compétence énergie.

Bref un rapport positif mais qui alerte sur l’avenir que j’espère nous pourrons, malgré nos différences, construire.

Je vous remercie,

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *