Plan Local d’Urbanisme de la Communauté Urbaine de Lyon – Révision n° 1 sur le territoire de la Commune de Décines Charpieu. Avis du Conseil Municipal sur l’arrêt de projet

ville-de-lyonIntervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « Lyon Démocrate – MoDem »

Monsieur le Maire, chers collègues,

Le conseil municipal de Lyon est sollicité pour donner son avis sur l’arrêt du projet de révision du PLU à Décines en vue de la réalisation du Grand stade et de « l’OL Land ». Dans sa version actuelle le document qui va être soumis à enquête nous semble partiel et partial.

Nous sommes convaincus de la nécessité pour la métropole lyonnaise d’équipements sportifs à la hauteur des ambitions européennes de ses clubs, en particulier pour le football. Le sport de haut niveau constitue aujourd’hui un bon vecteur de rayonnement international pour notre agglomération.

Par contre, les conditions de mise en œuvre du projet tel que vous avez choisi de l’implanter nous inquiètent. Les difficultés du site choisi sont connues : transports, voisinage, financement des infrastructures, proximité du V-vert … nous le savons et vous les connaissez depuis très longtemps! Malheureusement vous avez choisi de n’apporter aucune réponse à ces questions que nous nous permettons de rappeler :

  • Quel est le modèle économique de l’OL land ? Le grand stade ne requiert que 9 hectares, comment seront rentabilisés les 45 autres ?
  • Quel est le coût réel des infrastructures publiques ? Ces infrastructures seront elle suffisantes et avec quel agenda ?
  • Les investissements publics ne vont-ils pas avoir pour effet de financer les plus-values du futur propriétaire qui verrait ses investissements remboursés alors que nous n’aurions que peu de contreparties ? Les collectivités ont-elles négocié un intéressement à la plus value foncière due aux infrastructures créées? Les terrains possédés par les collectivités seront-ils vendus ou OL group bénéficiera-t-il d’un bail emphytéotique (information parue dans Le Monde cet été). Cette question est loin d’être anecdotique en effet à ce jour 51,4% des terrains appartiennent au Grand Lyon ainsi qu’à la commune de Décines (35% à Meyzieu-distribution qui aurait un projet de centre commercial, 10% à des particuliers et 4% à Alliade habitat).
  • Aurons-nous un retour financier grâce à la taxe sur les spectacles ? Ou l’exonération sera-t-elle toujours la règle ?
  • Qu’allons-nous faire de Gerland ? Grâce aux élus d’opposition un état des lieux a été dressé, mais l’avenir et le financement de Gerland doivent être intégrés dans le projet du Grand Stade.

Plan-de-masseVous restez évasif sur les coûts : des dérives budgétaires importantes sont à craindre pour le financement des infrastructures par l’ensemble des partenaires publics. Le montage foncier est dans un flou qui pourrait entrainer des dérives spéculatives sur le dos des collectivités.

Aujourd’hui, vous souhaitez que le conseil municipal donne un avis favorable à ce projet de révision, version béta, dont vous nous dites qu’il a été utilement complété après les aléas de 2008 sur l’accessibilité, la préservation des riverains et divers points.

Permettez-moi de vous dire que le document proposé est très insuffisant, notamment sur les points suivants :

  • L’accès par le tram T2 est indiqué par une vague flèche bleue dans les orientations d’aménagement, mais aucun tracé n’est indiqué depuis le Sud, depuis Eurexpo : combien de mandats estimez vous nécessaires pour l’arrivée de cette desserte indispensable ? Plus grave pour l’avenir aucune réserve foncière n’est prévue pour la réalisation de cette jonction !
  • La boucle du tram T3 qui viendra chercher les supporters sur le mail planté nécessite un aménagement lourd sur des terrains en partie bâtis. Là aussi aucune réserve foncière n’est indiquée dans cette révision !
  • Un « schéma de principe de desserte sécurité » (page 38) indique les voies nouvelles qui seront tracées dans l’îlot du stade et leur usage : schéma absurde puisque l’accès aux parkings du stade et aux autres équipements ne se ferait que par des « voies réservées fermées au public ». S’agit-il de tromper les riverains sur l’impact des sorties de stade ?
  • La liste des emplacements réservés pour diverses voiries n’est pas cohérente avec le plan de zonage.
  • Le dossier ne contient aucune mention des servitudes d’utilité publique actuellement opposables : une conduite de gaz et un faisceau hertzien. L’impact de cette révision sur ces servitudes ne doit pas être omis.

Le manque de transparence dans les études et les décisions risque, sur cette affaire, de mettre la ville dans une situation délicate en cas d’échec. Nous redoutons des déconvenues qui seraient pourtant évitables par la mobilisation des moyens nécessaires.

En résumé, nous trouvons ce dossier de révision du PLU trop insuffisant pour être « arrêté » avec une bonne perspective d’aboutissement. Au-delà nous récusons votre méthode de travail, une méthode « à la découpe » ou chaque étape est présentée comme étant indépendante des suivantes. Ce projet doit être traité de manière globale.

Pour toutes ces raisons nous souhaitons que la ville de Lyon donne un avis défavorable au dossier d’arrêt du PLU tel qu’il nous est présenté et nous voterons contre la délibération.

Je vous remercie, 

Cadastre_proprietaireListe des propriétaires fonciers sur le site du Montout (source cadastrale, août 2009)

Propriétaires

 

Surface

(ha)

%

 

Grand Lyon (CU)

29,6

43,1

Ville de Décines

5,7

8,3

Meyzieu-distribution

23,81

34,7

Alliade habitat

2,9

4,2

Particuliers

6,6

9,6

Ministère équipement / GRTGaz

0,01

0,0

 

 

Cette intervention a été reprise par Le Progrès dans son édition du 20 octobre.leprogres

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *