Plan intercommunal d’accessibilité de la voirie et des espaces publics

Intervention de Marc Augoyard au nom du groupe « Centristes et Démocrates pour le Grand Lyon »

Monsieur le président, chers collègues,

L’accessibilité au sens large est un objectif que nous rencontrons dans la plupart de nos politiques. Ce soir il n’est pas question – peut-être peut-on le regretter – d’aborder la question de l’accessibilité des plus modestes aux offres culturelles ou encore l’accessibilité compliquée au quartier nouveau de la Confluence.

Non. Ce soir nous devons aborder une accessibilité plus fondamentale, celle de tous nos concitoyens à l’espace public, quelle que soit leur condition physique, comme la loi nous y oblige.

C’est un travail de longue haleine, et chacun peut comprendre qu’une telle tâche soit difficile. Nous avons tous pu voir l’évolution de nos rues et des bâtiments publics. Des efforts sont faits. C’est indiscutable. Encore faut-il que l’effort soit équilibré et justement réparti. Encore faut-il, chers collègues, que les lieux qui font tout l’attrait de notre agglomération, qui sont sa vitrine, ne soient pas oubliés.

Je veux parler, bien entendu du Vieux-Lyon. Oh, bien sûr, ce quartier historique est contraint par son architecture. Bien sûr, il ne s’agit pas de supprimer les pavés. À tout le moins, nous serions en droit d’espérer le début de l’esquisse d’un projet attendu par beaucoup.

Quels sont vos idées pour rendre accessibles les rues et les espaces publics du quai des Étroits au quai Pierre Scize ? Dans ce territoire, il n’est pas forcément aisé de se déplacer. Il est aussi difficile de s’orienter, de se repérer, Le quartier n’est pas forcément d’un accès simple, malgré la desserte en transports en communs.

Sans parler de l’arlésienne de la signalétique touristique dont il faudra bien un jour que vous expliquiez l’absence malgré les promesses, quels sont donc vos projets en matière d’accessibilité pour les non ou mal voyants, en matière d’audio description, de signalétique pour les traversées de rues, l’orientation ?

Quels sont vos projets pour permettre aux fauteuils roulants ou même aux mamans avec des poussettes de circuler plus facilement dans le Vieux-Lyon ? Et pour aller plus loin, quels sont vos projets pour rendre l’utilisation du vélo plus facile dans le quartier ?

Toutes ces questions ne concernent pas que les touristes. Elles concernent aussi les habitants. L’accessibilité ce n’est pas seulement pouvoir circuler et traverser de manière épisodique un quartier. C’est aussi, tout simplement, pouvoir y vivre facilement, dignement. C’est une dépense importante, mais, elle, elle est nécessaire. Vous me direz que j’ai l’impatience de la jeunesse, que le Vieux-Lyon fait partie de vos priorités, que nous sommes bien classés dans les différentes enquêtes d’attractivité. Mais je ne sache pas que la politique se fît en ne regardant que les classements internationaux, pas plus qu’elle ne se fît les yeux rivés sur les sondages d’opinion.

Je vous remercie de votre attention.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *