Parc Sergent Blandan

Intervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « Centristes et Démocrates pour Lyon »

Monsieur le Maire, chers collègues,

Ce rapport me suggère 3 commentaires : satisfaction, regret et une demande en forme d’espoir.

Satisfaction de voir enfin le début d’une prochaine réalisation. Permettez moi de rappeler à cette assemblée que cela fait plus de 10 ans que nous parlons de ce Parc, plus de 10 ans que les habitants, les associations de quartier en particulier l’ADPB, ainsi que les conseils de quartier et les CIL luttent au quotidien pour faire avancer ce projet. Merci à eux d’avoir toujours gardé la foi … et dans le projet que vous nous présentez aujourd’hui on nous annonce une livraison de la 1ère phase pour l’automne 2013, certainement un hasard du calendrier. Mais nous n’avons toujours pas une perspective pour la réalisation du parc dans sa totalité. A titre de comparaison, le Parc de Gerland a été imaginé, financé et réalisé en un seul mandat par Raymond Barre…

Regret de la complexité du montage juridico-financier que vous avez choisi. Ce montage impliquant la Ville de Lyon et le Grand Lyon aboutit à une présentation du Parc sous 2 formes : espace public ouvert et espace vert clôturé, pour coller aux compétences de ces 2 collectivités et aboutit à une rétrosubvention de la Ville de Lyon par le Grand Lyon. Ceci étant, c’est clairement l’illustration de ce que nous évoquions dans le débat budgétaire : un manque de courage pour remettre totalement à plat les compétences de la Ville et du Grand Lyon et l’absence de marge de manœuvre financière de la Ville qui a impérieusement besoin du Grand Lyon pour cofinancer les actions qu’elle mène.

Enfin, une demande en forme d’espoir. Espoir que vous n’oubliez pas que ce Parc doit être le poumon vert de la rive gauche du Rhône, en particulier des 3ème, 7ème et 8ème arrondissement. Pour cela il faut que ce parc soit accessible. Depuis le 7ème cela sera le cas avec la requalification partielle de Garibaldi. Pour le 8ème il convient de franchir la coupure des Tchécoslovaques et de la ligne de chemin de fer. Aujourd’hui dans le projet présenté n’apparaît plus la passerelle mode doux qui était envisagée au début. Je me permets de rappeler qu’il y a quelques mois, le conseil d’arrondissement, sur proposition de Stéphane Guilland, s’était prononcé à l’unanimité en faveur de cette passerelle. Seule cette passerelle permettra de véritablement intégrer le Parc Blandan dans le 8ème arrondissement. Nous vous demandons avec insistance de faire évoluer le projet en ce sens.

Au delà de ces remarques, et de ces demandes nous voterons bien évidemment cette délibération.

Je vous remercie,

Notre intervention a été reprise par Le Progrès dans son édition du mardi 14 décembre

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité