Modification du PLU – Stationnement à La Part Dieu

logo-grand-lyonIntervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « Centristes et Démocrate »

 

Monsieur le Président, mes chers collègues,

 
Ce soir, nous avons à délibérer sur une modification du PLU de la Communauté Urbaine qui concerne la plupart des communes à des degrés divers, mais je voudrai m’arrêter sur 2 points de cette modification.

En premier lieu le point 85, qui concerne en particulier le 3ème arrondissement de Lyon. Ce point supprime le nombre minimal de places de stationnement imposé pour les bureaux dans le secteur de La Part Dieu seuil qui est actuellement de une pour 220 m2 de SHON.

Nous partageons l’objectif de limitation des déplacements pendulaires. Dans la droite ligne du Grenelle de l’environnement, nous pensons en effet qu’il est indispensable de limiter la place de la voiture en ville, car cela doit permettre de réduire la pollution atmosphérique, et contribuer également au développement durable. Mais, en réalité ne soyons pas naïf, cette modification du PLU est surtout faite pour réduire le coût de construction de la future tour Incity

Au-delà, n’oublions pas que dans développement durable il y a le mot développement. Il est de notre responsabilité de permettre aux entreprises de continuer à se développer dans Lyon intramuros. Aujourd’hui encore de nombreux salariés utilisent leurs voitures pour venir travailler. Je ne connais personne qui soit heureux de rester chaque jour bloqué sur le périphérique ou sous le tunnel de Fourvière. Pourtant ils continuent de prendre la voiture.

Pourquoi ?
Certes il y a les inconditionnels de la voiture, mais ils sont heureusement de moins en moins nombreux. En réalité, pour la majorité d’entre eux c’est simplement un problème de temps de transport ou d’impossibilité d’utiliser les parcs relais qui sont saturés dès 8 heures 30 du matin.

Aussi une politique de réduction de la place de l’automobile en ville ne peut pas se faire sans développer la capacité des parcs relais ainsi que les lignes fortes de transports en commun. De tels projets doivent être prioritaires, il en va réellement de l’attractivité de l’agglomération. Ils doivent être concrétisés rapidement, et non dilués dans le temps, au risque de voir des entreprises quitter l’agglomération, de voir s’envoler vers d’autres cieux, ou d’autres rives, les grandes signatures internationales qui contribuent à l’attractivité de Lyon.

On peut aussi penser, compte tenu des taux de remplissage des Parcs LPA du secteur, que le but est d’inciter les futurs utilisateurs des bureaux à se garer dans ces parcs. Mais si les personnes qui travaillent déjà sur le secteur ne les utilisent pas assez, comme le montrent les chiffres, c’est sans doute que la politique tarifaire de LPA n’est pas incitative, et qu’elle doit être revue. Nous comptons sur vous, Monsieur le Président, pour peser de tout votre poids pour améliorer cette situation.

Il s’agit ici non pas de réhabiliter la voiture, de revenir à l’époque où l’on construisait des parkings sur les berges, et des autoroutes en ville. Il s’agit de ne pas pénaliser ceux de nos concitoyens qui sont forcés, par les contraintes que j’ai évoquées, de prendre leur voiture pour venir travailler.

Enfin, nous souhaitons souligner positivement que grace à cette modification nous allons pouvoir mettre en œuvre concrètement le dispositif des SMS. Ceci permettra de promouvoir une véritable mixité sociale dans le grand Lyon.

Du fait notamment de ce dernier point, le groupe Centriste et Démocrate votera cette modification.

Je vous remercie.

leprogresIntervention reprise par Le Progrès dans son édition du 1er février 2010

Restons en contact !

One Reply to “Modification du PLU – Stationnement à La Part Dieu”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *