Modification des tarifs de Divertisport

Intervention du groupe « Centristes & Démocrates pour Lyon »

Monsieur le Maire, chers collègues,

Divertisport propose des accueils de loisirs sportifs pour les enfants de 6 à 16 ans et permet aux petits Lyonnais de bénéficier d’activités durant les vacances scolaires, particulièrement pour ceux, trop nombreux, qui n’ont pas la chance de pouvoir partir en vacances. Ce dispositif aurait concerné plus de 2600 enfants en 2011, sur 8000 semaines de loisirs pour un coût total d’environ 800.000€ … coût approximatif au regard de l’absence de présentation analytique de vos budgets et comptes administratifs.

Nous avons eu l’occasion de déplorer dans le passé un certain nombre de dysfonctionnements et de difficultés en alertant le conseil et en effectuant des propositions constructives pour améliorer le dispositif relativement aux modalités d’inscriptions et d’accès, en particulier l’été.

Nous constatons aujourd’hui qu’une priorité est donnée aux inscriptions en ligne en vue d’une meilleure efficacité tout en préservant la possibilité d’une inscription sur place le 16 juin à la patinoire Charlemagne, à condition de ne pas rater l’un des rares trams T1 qui desservent la Confluence un samedi matin.

Par ailleurs, notre proposition de majoration du tarif pour les familles au quotient familial le plus élevé afin de permettre aux enfants les plus défavorisés de bénéficier prioritairement de ce dispositif, a été entendue. En effet, une meilleure progressivité des tarifs est mise en place en fonction du quotient familial, avec un tarif minimum inchangé et un coût maximal de 55€ par semaine, ce qui représente le double du montant initial mais reste très inférieur au prix de revient.

Une convention avec la CAF établie en novembre 2008 permettait un financement par celle-ci à hauteur de 30% d’un prix forfaitaire horaire voisin du tarif maximal proposé. Pouvez-vous nous indiquer si cette convention est maintenue, et quel en sera l’impact sur la modification des tarifs pour les familles ?

En conclusion, nous approuvons ces mesures qui améliorent l’efficacité du dispositif tout en préservant l’équité sociale. Enfin,  le supplément de recettes générées d’environ 50 à 100.000 € devrat être utilement affecté à étoffer l’offre d’animations ou l’accès à un plus grand nombre d’enfants.

Je vous remercie,

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *