Bilan des opérations foncières réalisées sur l’exercice budgétaire 2011.

Intervention du groupe « Centristes & Démocrates pour Lyon »

Monsieur le Maire, chers collègues,

Le bilan annuel des opérations foncières est une partie du compte administratif que nous avons examiné tout à l’heure, mais il me faut constater que le rapprochement entre l’état des entrées/sorties d’immobilisations qui figure au compte administratif et la liste annexée à la présente délibération ne se recoupent que partiellement, les montants étant parfois différents.

Sur la forme aussi, je regrette la disparition de l’identité des vendeurs dans la liste qui nous est soumise.

Les acquisitions mentionnées au 1 rue Verlet Hanus et au  40 rue Voltaire dans le 3ème arrondissement concernent théoriquement une opération d’habitat et non une partie de la Réserve foncière pour espace public et terrains de jeux, effectivement en cours pour le 38 de la même rue : auriez-vous changé d’avis sans modifier pour autant le document d’urbanisme ?

Au 66 rue Etienne Richerand la maîtrise foncière de cet immeuble dans le but d’y aménager des logements sociaux se poursuit. Êtes-vous toujours décidé à ne pas respecter l’alignement prévu au PLU ?

Enfin, je m’étais déjà inquiétée de la vacance chronique des biens achetés dans diverses copropriétés et non utilisés. Au-delà du bilan des acquisitions qui se limite à la liste des biens acquis annuellement, j’avais sollicité un état actualisé des logements, acquis amiablement ou préemptés par le Grand Lyon pour la Ville. L’avantage d’un tel document, qui consisterait en une photographie du patrimoine et notamment des logements disponibles, permettrait de vérifier l’existence et surtout l’évolution du projet urbain ayant conduit à son acquisition. En effet, il n’est pas rare que l’objectif initial, qui avait conduit à l’achat d’un bien, ne soit plus d’actualité ou réalisable. Cette suggestion ayant été effectuée à l’occasion du bilan relatif à l’année 2008, nous attendons toujours de pouvoir disposer d’une information utile et exploitable. Je rappelle que je déplorais, il y a trois ans déjà, que certains logements appartenant au Grand Lyon, préemptés sur notre commune et disséminés dans des copropriétés privées, soient vacants depuis plus de 10 ans. Ainsi, sur le 3ème arrondissement, et plus particulièrement au 227 rue de créqui, il me semblerait judicieux et d’un moindre coût de réhabiliter les quelques appartements vides en vue d’accroitre l’offre de logements, et permettant ainsi d’assurer une mixité sociale au sein de copropriétés purement privées.

Je vous remercie,

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité