Modification des rythmes scolaires

Intervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « Centristes & Démocrates pour Lyon – UDI »

Monsieur le maire, chers collègues,

Notre groupe approuve ce rapport qui donne les moyens à nos écoles de développer des actions pédagogiques dynamiques.

Au delà je reviendrai sur la question de la réforme des rythmes scolaires. Mes 2 enfants fréquentent l’école primaire aussi sans être un de ces fameux experts je suis très concerné par ces changement.

Je pense qu’il aurait été nécessaire que le Ministre de l’éducation nationale rappelle aussi qu’un jeune enfant à besoin d’un rythme régulier et apaisé, à besoin de sommeil. Le changement des rythmes scolaires n’y changera rien.

Effectivement les écoliers français ont une année scolaire à la fois trop courte et trop chargée et ce au détriment des apprentissages. Le projet du gouvernement prévoit donc le rajout d’une demi-journée hebdomadaire permettant de passer à 180 jours de classe par an contre 144 actuellement et ainsi de réduire la durée quotidienne. Par ailleurs le gouvernement souhaite transformer «l’aide personnalisée» en «activité pédagogique complémentaire», 1h 30 par semaine étant assurée par les enseignants et 1 h 30 étant assurée par des personnels relevant des communes ou des collectivités territoriales.

Je trouve regrettable de réduire l’aide personnalisée qui était un vrai plus pour les enfants qui pouvaient rencontrer ponctuellement une difficulté. Au delà c’était également un moment privilégié pour construire la relation enseignant-élève.
La nouvelle organisation d’une journée nous inquiète car s’il est vrai que la durée en classe va diminuer il semble que la durée de présence à l’école va rester constante puisque il est parfois question de rallonger la pause de midi. Si nous arrivons à cela nous sommes face à une aberration et je vous le demande Monsieur le Maire « où est le gain pour les enfants! »

En Europe l’écolier Français est celui qui a le moins de jours d’école (175 en Espagne, 200 en Italie, 188 à 208 en Allemagne, …). Mais à l’inverse dans la plupart des cas l’école se termine en milieu d’après-midi. A partir de 15 heures (en Angleterre par exemple) ou 15 heures 30 ce sont des activités extrascolaires qui prennent le relais. Certains pays ont même tendance à réduire la pause méridienne afin de réduire la longueur de la journée  et de favoriser les activités périscolaires.

Bien évidemment cela à un coût, un cout important. Or face à cela le gouvernement n’a rien prévu ou pas grand chose. Effectivement il y aura une aide de 50€ par enfant pour les communes adoptant ces nouveaux rythmes dès la rentrée 2013. Mais cette aide est insuffisante, et surtout n’est pas pérenne.

Au delà, il y a également un vrai problème d’encadrement et de recrutement. En effet comment en 9 mois modifier l’organisation des associations, le planning d’utilisation des équipements sportifs et culturels, comment recruter et former de nouveaux animateurs ? Pour répondre à cela le gouvernement envisagerait de réduire transitoirement les taux d’encadrement en centre de loisirs ! Cela m’interpelle : ou il est possible de modifier les taux d’encadrement sans perte de la qualité de l’accueil et cette modification doit être pérenne, ou cette modification est délicate pour la qualité ou la sécurité de l’accueil et alors nous ne devons pas le faire, même transitoirement !

Vous l’avez compris l’amateurisme du gouvernement sur ce sujet m’inquiète, nous inquiète. Oui les rythmes scolaires sont une question centrale qui nécessite du temps de concertation, du temps pour sa mise en œuvre. Parce que les rythmes scolaires sont structurants sur les rythmes des parents et de la société cette question ne peut être traitée par le seul Ministre de l’éducation.

Sur ce sujet nous avons le sentiment que le gouvernement a confondu vitesse et précipitation ! D’ou les réactions négatives qui se multiplient depuis quelques jours à commencer par le Conseil Supérieur de l’Education lors qui a donné un avis négatif lors de sa réunion du 8 janvier.

Monsieur le Maire, pouvez vous nous rassurer et rassurer les parents sur l’accompagnement que vous avez prévu pour les écoliers Lyonnais dans le cadre de la mise en œuvre de cette réforme?

Je vous remercie,

Intervention reprise par LyonMag.com dans son édition du jeudi 24 janvier

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *