Rapport « Accueil des évènements organisés à Lyon dans le cadre de la présidence française de l’UE »

Intervention de Marc Augoyard au Conseil communautaire du Grand Lyon au nom du groupe « Centristes et Démocrates »

Monsieur le Président,
Mes chers collègues,

Depuis le 1er juillet, la France assure la présidence du Conseil de l’Union européenne. C’est un grand moment, c’est le rendez-vous d’un pays et de son peuple avec l’Europe.

Ce rendez-vous est plein de promesses et de défis dont les seules réponses efficaces ne peuvent être envisagées qu’au niveau européen. Ces grands défis sont les priorités de la présidence française: l’énergie et le climat, l’immigration et l’asile, l’Europe de la défense, la politique agricole, sans oublier la croissance, l’emploi, le renforcement de la compétitivité, le renforcement de la dimension sociale de l’Union ainsi que les aspects culturels.

Mais que peut faire le Grand Lyon pour répondre à ces défis ? Laisser croire que nous pouvons agir de manière décisive sur des défis tels que la défense ou la politique agricole serait mentir à nos concitoyens. En revanche, nous avons une très grande responsabilité devant nous : rapprocher les citoyens de l’Europe et l’Europe des citoyens. Comment ? Tout d’abord en rappelant combien la contribution de l’Union européenne aux grands projets de l’agglomération est très importante : la solidarité européenne aide aussi le développement du Grand Lyon et donc l’amélioration de la vie des Grands Lyonnais!

Nous pouvons aussi aider, encourager et favoriser les débats sur les grandes questions européennes. Le succès des états généraux de l’Europe du 22 juin dernier à la Cité internationale a montré le besoin, l’envie et la qualité de ces débats. Les évènements qui auront lieu dans le cadre de la présidence également.

Toutefois, l’Europe ne s’arrêtera pas le 31 décembre prochain. Nous espérons que le Grand Lyon continuera à avoir une démarche volontaire au-delà de la présidence française de l’Union, notamment par le succès de la candidature de Lyon comme capitale européenne de la culture en 2013, ce que nous souhaitons tous je l’espère, par le développement du réseau Eurocités, par les rencontres sur le thème de l’innovation… mais au-delà, pour faire du Grand Lyon la métropole qui saura montrer à ses habitants qu’ils sont les citoyens d’une Europe unie où rien ne peut se faire sans eux.

C’est donc avec l’enthousiasme européen qui fonde et anime la famille centriste et démocrate, que nous voterons cette délibération.

Je vous remercie.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité