Dispositif de covoiturage des territoires du GrandLyon

Intervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « Centristes & Démocrates pour le GrandLyon »

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Notre Communauté urbaine est très active sur le développement de transports alternatifs. Le covoiturage en est un, comme l’autopartage.

Nous approuvons le sens de cette délibération, à savoir l’extension de l’expérimentation, à tous les déplacements domicile travail de l’ensemble des habitants du Grand Lyon, et la réflexion sur d’autres extensions plus thématiques.

Il est important de souligner la forte implication sur ce dossier des entreprises ainsi que des associations d’entreprises. Le succès grandissant du covoiturage est le résultat de leur travail de terrain pour promouvoir ce mode de déplacement.

Je voudrai ce soir évoquer l’exemple grenoblois : la métro développe un service en lien avec les parkings relais : tous les passagers d’une voiture en covoiturage peuvent obtenir le ticket du parking relais utilisé, qui sert à voyager dans les transports en commun grenoblois. Je vous engage donc à étudier comment un tel système pourrait être mis en place avec le Sytral. De même, toujours à Grenoble, un système de réservation via SMS a été testé afin de fiabiliser et optimiser l’utilisation du covoiturage. Un tel dispositif est-il à l’étude sur le Grand Lyon ? Je note avec intérêt que le Grand Lyon a retenu dans son appel d’offre la société « La Roue Verte » qui a beaucoup travaillé sur Grenoble. J’espère que nous pourrons nous appuyer sur cette expérience pour développer cet outil.

En revanche, prenons garde à ne pas créer de confusion. La multiplication d’interfaces de covoiturage, pour le travail, pour les événements sportifs ou culturels, si elle répond à un vrai besoin, peut aussi désorienter les utilisateurs. Les outils développés devront donc être parfaitement lisibles. Une fois n’est pas coutume, nous insisterons sur la communication, mais sur une communication fonctionnelle : il est important d’informer les citoyens de l’existence de cet outil, sans quoi il serait inutile.

Enfin, je voudrais profiter de ce sujet sur les transports pour revenir à l’information multimodale. Lors de l’avant dernière séance je vous avais demandé, Monsieur le Président, des informations concernant l’avancée du projet de radio multimodale que nous avions voté il y a plus d’un an. N’ayant pas eu de réponse à ma question permettez moi de reposer cette même question et de la compléter par une proposition. Beaucoup d’informations transports sont accessibles :

  • depuis quelques semaines les TCL ont lancé un système d’alerte SMS en cas de perturbation sur les lignes
  • depuis plusieurs années, le Grand Lyon propose le système InfoTrafic.
  • les panneaux Velo’V indiquent les disponibilités des stations les plus proches
  • au niveau de la SNCF les dispositifs sont pour le moment moins avancés.

Le Grand Lyon se veut un laboratoire NTIC, un laboratoire d’une nouvelle façon de se déplacer, tout à l’heure en commission générale vous parliez de ville intelligente. Il nous paraitrait très utile pour les Grand Lyonnais et cohérent avec notre politique de développement que nous soutenions directement ou indirectement la création d’une application SmartPhone multimodale. Application proposant le calcul d’un itinéraire optimal en fonction du point de départ et du point d’arrivée c’est une évidence, mais également en fonction des horaires des lignes de transport en commun (TCL, SNCF, transports départementaux), des informations sur le trafic, de l’état des stations Velo’V, de l’état de saturation des parcs relais …

Je vous remercie,

Intervention reprise par LyonCapitale dans son édition du mercredi 25 mai.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *