Commission générale « Actions du Grand Lyon en faveur du développement économique »

Intervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « Centristes & Démocrates pour le GrandLyon »

Monsieur le Président, mes chers collègues,

A notre tour, permettez moi de remercier les services pour la qualité de la présentation ainsi que pour le travail quotidien qu’ils réalisent.

Comme vous, Monsieur le Président, nous pensons que le développement économique doit s’inscrire dans une vision globale de développement de l’agglomération : formation cadre de vie, immobilier, logement, déplacement, culture, commerce de proximité, éducation. Permettez moi de faire un focus particulier sur la Citée Scolaire Internationale (CSI) qui constitue un levier d’attractivité international.

Je souhaite rappeler une évidence, le développement économique d’un territoire est d’abord le résultat du travail d’entrepreneurs, d’entreprises petites ou grandes. Nous avons la chance à Lyon d’avoir été et d’être une terre de pionniers industriels que ce soit dans le cinéma, l’automobile, l’aviation, la santé, la chimie, le jeu vidéo, les cleantech. Ceci m’incite à dire qu’en matière économique, peut-être plus qu’ailleurs, les mérites sont partagés, et en tant que collectivité nous devons rester modestes. Ceci étant notre action reste importante car elle permet de mettre en cohérence et en réseau les acteurs économiques et au delà d’intégrer le développement économique dans un projet global pour notre agglomération.

Permettez moi de revenir rapidement sur les succès obtenus par les acteurs locaux Lyonnais dans les appels d’offre lancés par l’Etat. Notre agglomération accueille 5 pôles de compétitivités, le développement de notre université a été garanti par le Plan Campus. Enfin, plus récemment, les premiers résultats de l’appel d’offre du Grand Emprunt « Investissement d’avenir » sont également positifs : Equipements d’excellence, Laboratoires d’excellence et IRT … dans l’attente de la réponse concernant le dossier IDX. Ces succès successifs attestent si il était besoin, que l’agglomération Lyonnaise offre un continum entre la recherche, l’innovation, la formation et le monde économique.
Je voudrai insister sur la mobilisation exceptionnelle de l’ensemble des acteurs, chercheurs, entrepreneurs, mais aussi bien évidemment le Grand Lyon, l’État, la Région et le Département.

Je souhaite souligner 2 actions entreprises par le Grand Lyon qui nous paraissent particulièrement positives :

  • le suivi personnalisé des entreprises aussi bien au niveau des Grand Comptes, des leaders et des pépites. Ce dispositif d’accompagnement est efficace, même si parfois il ne peut répondre à l’ensemble des problématiques. Je pense en particulier aux problèmes de déplacements … il conviendrait probablement de revoir le pilotage de la politique des transports directement par le Grand Lyon et non via gestion autonome du SYTRAL.
  • le travail par filière. En effet l’existence d’une équipe dédiée pour chaque filière permet aux entreprises du secteur d’avoir un interlocuteur unique, constant dans le temps assurant un suivi optimal des dossiers.

En parallèle nous avons 2 regrets :

  • Au registre des regrets, quelques mots sur l’industrie. Évidemment, notre agglomération a été touchée, comme les autres par la crise mondiale. Les chiffres doivent donc être interprétés avec précaution. Évidemment aussi, la désindustrialisation est un phénomène qui touche tout notre pays. Mais on ne peut pas se satisfaire d’une perte de 15% de l’emploi industriel entre 2000 et 2009. Il nous faut encore plus miser sur l’innovation et les industries du futur, pour enrayer ce phénomène.
  • Autre regret concernant le développement économique exogène. En effet nous estimons que l’action de l’ADERLY est peu concluante. Le temps des délocalisations de grands établissements en région Lyonnaise semble révolu. A ce propos, permettez moi d’indiquer qu’a mon sens l’installation à Gerland de Genzyme n’est pas un signe d’attractivité car cette société était déjà présente sur le territoire du Grand Lyon.

Ma dernière remarque concerne une de vos diapositive ou vous indiquiez que le secteur « Gerland – Hôpitaux Sud – La Saulaie » constituait un axe stratégique de développement économique pour le Grand Lyon. Je partage cette opinion, mais souhaite rappeler que pour atteindre cet objectif il est indispensable que Gerland soit très rapidement relié aux hôpitaux sud par un prolongement de la ligne B du métro.

Notre groupe souhaite que notre politique économique soit évaluée régulièrement. C’est là l’intérêt de cette commission générale, même si tous les sujets ne peuvent pas être abordés. Ce sera plus particulièrement le rôle du groupe ad hoc qu’il a été proposé de mettre en place, et qui doit réfléchir aux modalités d’évaluation, et surtout mener à bien cette évaluation. Nous souhaitons désormais que ce groupe sorte des limbes rapidement pour améliorer ce qui doit et peut l’être.

Je vous remercie pour votre attention.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité