Déclaration des Eurocités sur le développement durable et l’Europe

Intervention de Marc Augoyard au Conseil communautaire du Grand Lyon au nom du groupe « Centristes et Démoxcrates »

Le réchauffement climatique est un des enjeux majeurs du XXIème siècle. Il révèle notre responsabilité vis-à-vis des générations futures, à qui nous ne devons pas laisser ce lourd héritage, mais il implique aussi des conséquences économiques sérieuses. Ainsi à l’heure du pétrole cher – et les récentes baisses ne doivent pas nous faire oublier la réalité –, et pas éternel, il est essentiel d’économiser l’énergie et d’opérer la conversion vers des sources d’énergie propres. Le changement climatique est l’une des principales préoccupations du groupe des Centristes et démocrates pour le Grand Lyon et nous soutenons tous les efforts de notre communauté urbaine en la matière.

À ce titre la Déclaration propose des objectifs ambitieux. Pourtant, l’heure des déclarations est passée. Si elles peuvent créer un contexte favorable aux réformes, elles ne sauraient remplacer l’action. Nous concitoyens sont las de nos déclarations d’intentions, ils veulent que nous agissions. Aussi il est urgent de mettre en pratique les principes que nous élaborons avec d’autres collectivités.

Cette déclaration européenne nous pose ensuite la question de la dimension internationale de Lyon et de son agglomération. Il nous semble important que Lyon soit dans le peloton de tête en ce qui concerne les initiatives environnementales en Europe, comme pour tous les autres domaines.

Permettez moi de sortir du seul cadre du développement durable pour me concentrer sur l’ancrage européen de la communauté urbaine qui faité également l’objet de la délibération.

Comme l’ensemble des Grand Lyonnais, nous ne pouvons donc que regretter l’échec de la candidature de Lyon 2013. Tout en souhaitant bonne chance à Marseille, il convient d’en tirer les leçons en matière de méthode de promotion internationale de notre ville, sans oublier de réaliser un certain nombre des projets envisagés dans le dossier.

Enfin, même s’ils ne sauraient remplacer le fond, les symboles ont une importance capitale. Montrer l’attachement du Grand Lyon à l’Europe, ne passe pas que par une délibération – que nous voterons bien entendu – mais que nos concitoyens, eux, ne verront pas. Il passe aussi par l’utilisation par le Grand Lyon de l’emblème européen. Mais curieuse absence de drapeau européen sur l’hôtel de la Communauté urbaine, aux côtés de l’emblème national et de l’emblème du Grand Lyon, non ?

Cette intervention a été relayée par LyonCapitale

Restons en contact !

One Reply to “Déclaration des Eurocités sur le développement durable et l’Europe”

  1. Bravo au Groupe Centristes et Démocrates !! Le Grand Lyon se doit de porter fièrement les couleurs de l’Europe même lorsque la côte de popularité de celle-ci n’a jamais été aussi faible (sauf peut-être en mai 2005) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité