Compte Administratif 2008, ville de Lyon

Ville de Lyon

Intervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « Lyon Démocrate – MoDem »

 

Monsieur le Maire, chers collègues,
Pour la 2ème fois depuis le début de l’année les agents municipaux manifestent sous les fenêtres du Conseil Municipal. Je suppose que vous avez rencontré les syndicats. Pouvez-vous informer le Conseil Municipal de l’état de vos discussions?

Le compte administratif de l’année 2008 confirme les glissements déjà intervenus en 2007 : baisse de l’épargne nette, forte diminution des dépenses d’investissement, hausse continue au rythme de plus de 4% l’an des dépenses de fonctionnement (2ème année consécutive ou les dépenses de fonctionnement augmentent 2 fois plus vite que les recettes de fonctionnement).

Nous sommes particulièrement inquiets de la baisse des investissements. En effet, rapportée au montant des recettes réelles de fonctionnement, la dépense d’équipement de la ville est passée de 21% en 2006, à 19%, puis à 16,7% en 2008, pour tomber à 15,7% au budget prévisionnel 2009. Pendant ce temps, les investissements des villes analogues augmentaient régulièrement pour atteindre 23,8% des recettes. A ce taux, ce sont plus de 134 Millions d’euros qui auraient été investis en 2008 dans l’économie locale, et non 97.

La baisse en Euros courants est d’autant plus inquiétante que la masse réelle des investissements de la Ville est diminuée du fait du très fort taux d’accroissement des prix pour les travaux de génie civil ou de bâtiment.

En parallèle, comme nous l’avions déjà souligné on assiste à une augmentation constante des dépenses de personnel (ainsi le ratio par rapport aux dépenses réelles de fonctionnement est de 59,37% à Lyon contre 58% pour les villes comparables). Nous constatons à nouveau cette dérive alors même que l’insatisfaction des salariés de la ville de Lyon est grande …

Enfin nous souhaitons que l’assemblée soit informée de l’avancement des travaux de modernisation des outils comptables de la ville, notamment en matière de gestion analytique des actions de la ville incluant toutes les dépenses affectables y compris le personnel. Avec un tel outil, nous serions en mesure de pouvoir juger si l’octroi à une entreprise de l’entretien de la pelouse du stade de Gerland pour une somme de 118.000€ ainsi qu’il ressort de la Décision Budgétaire Modificative n°1  représente une économie ou une charge supplémentaire par rapport au coût des jardiniers municipaux qui faisaient ce travail.

Dans ces conditions, le groupe « Lyon Démocrate – MoDem » votera contre ce rapport.

Je vous remercie,

leprogresCette intervention a été reprise par « Le Progrès » dans son édition du 5 mai.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité