Amélioration ds performances énergétiques du bâtiment de la Maison de la Danse

ville-de-lyonIntervention de Djida Tazdait au nom du groupe « UDI et apparentés » de Lyon

Cette délibération porte à 2 650 000 € des travaux d’amélioration des performances énergétiques qui concernent notamment la Maison de la Danse.

Mais elle est totalement muette sur la vocation future de ce bâtiment.

Nous ne pourrons pas continuer à voter des délibérations sur ce site si vous ne nous dites pas clairement quelles sont vos intentions et vos projets pour son avenir!

Vous avez affirmé vouloir renforcer l’aura internationale de la Maison de la Danse.

Et, selon vous, il est impossible d’envisager un agrandissement du site de l’avenue Jean Mermoz pour continuer le développement de la danse à Lyon.

Pour vous, la danse n’aurait plus, ni sa place, ni son avenir, avenue Jean Mermoz, dans le 8ème arrondissement.

Vous voulez déménager la Maison de la Danse dans le 2ème arrondissement où vous avez réservé, voilà 2 ans, un tènement à Confluence, pour 3,2 M €

Nous sommes d’accord pour favoriser le rayonnement culturel de l’agglomération mais pas n’importe comment.

C’est dans le 8ème arrondissement que la Maison de la Danse a pris son envol. Elle est le berceau de la Biennale de la Danse qui a acquis une renommée nationale et internationale, comme en témoigne cette 14ème édition.

Avec l’Institut Lumière, le Nouveau Théâtre du 8ème, le musée urbain Tony Garnier, la Maison de la Danse, le 8èmearrondissement participe à l’identité et au rayonnement culturel de Lyon.

Aussi, nous ne comprenons pas la logique et l’intérêt de concentrer autant de grands équipements culturels à la Confluence et de déshabiller culturellement le 8ème arrondissement.

Mais comme votre décision est actée puisqu’une Maison de la Danse « 3ème génération » fait partie de vos promesses électorales pour ce mandat, dites-nous enfin ce que vous comptez faire du site actuel.

Christophe Geourjon vous posait la question début 2012. Vous disiez réfléchir. Ça fait plus de 2 ans. Vous devriez aujourd’hui pouvoir nous donner une réponse.

Pour renforcer votre réflexion, et au lieu de prendre une décision seul, mobilisez toutes les compétences et toutes les forces vives pour inventer un nouvel avenir au site de l’avenue Jean Mermoz, les élus, les associations, les acteurs culturels, les conseils de quartiers…ont plein d’idées.

La démocratie participative, dans le domaine culturel, peut être un atout pour favoriser la diversité culturelle, la cohésion sociale et l’accès de tous à culture.

À l’U.D.I., c’est une de nos priorités.

Nous avons parlé des Etats généraux de la culture à Lyon. Voilà, un cas pratique qui pourrait rentrer dans une démarche de dialogue et de concertation culturelle…

Je vous remercie

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *