Travaux de rénovation dans la résidence de personnes agées Cuvier

Intervention de Bernadette Bertrix-Veza au nom du groupe « Centristes et Démocrates pour Lyon » ainsi que du groupe « Ensemble pour Lyon »

Monsieur le Maire, Mes chers collègues,

Sur ces rapports, j’interviendrai au nom des groupes « Ensemble pour Lyon » et « Centristes et Démocrates pour Lyon ».

Tout d’abord, c’est avec beaucoup de satisfaction que nous voterons la garantie d’emprunt d’un montant de 802 718.41 € et la subvention d’équipements de 2 795 762 € à la SAHLMAS, dans le cadre de rénovation et de réhabilitation de 14 résidences pour personnes âgées gérées par le CCAS.

Ce sont de très gros travaux nécessaires et attendus tant au niveau des normes de sécurité : ascenseur, étanchéité, gaine de désenfumage qu’au niveau du confort des résidents avec rénovation des appartements : installation de volets roulants électriques, double vitrage, réfection des sols.
Ce n’est pas sans savoir, Monsieur le Maire, que de tels travaux effectués en site occupé entrainent de nuisances importantes pour les usagers, d’autant plus lorsqu’il s’agit de personnes âgées donc fragiles voir vulnérables. Tout prend des proportions différentes lorsque l’on est âgé, le bruit devient vite insupportable, la poussière envahissante, le va et vient des ouvriers dans les appartements inacceptables.

En tant qu’élue du 6ème arrondissement, je parlerai essentiellement de la résidence Cuvier dont les travaux ont déjà commencé. Les résidents se plaignent de ces nuisances réelles. Ils ont le sentiment de ne pas être écoutés et de ne pas pouvoir s’exprimer. Il nous paraît évident qu’ils manquent d’écoute et de concertation et la solution de distribuer des boules quies aux résidents m’a fait sourire. Ne serait-ce pas une manière de leur dire : « on ne veut rien entendre… ».

Il y a eu des réunions au sein de l’établissement mais il n’existe pas de Conseil d’Etablissement à la Vie Sociale. Celui-ci est composé de résidents élus par les résidents entre eux, des représentants des familles, des représentants du personnel et du gestionnaire. Il se réunit plusieurs fois par an et aborde tous les problèmes internes à l’établissement. Le Conseil a pour objectif « de passer de la protection de la personne fragile à la reconnaissance d’un usager citoyen ». C’est le décret du 25 mars 2004. Développer les droits des usagers fréquentant des établissements sociaux et médico-sociaux tels les RPA est de ce fait d’associer les résidents aux décisions qui sont prises et se sentent concernés.

Par ailleurs, il est indispensable de sensibiliser les entreprises intervenantes qui peuvent aussi participer à ces Conseils d’Etablissement et prendront concrètement des dispositions de bon sens vis-à-vis de la personne âgée, par exemple le respect des heures de la sieste, l’atténuation des nuisances sonores, prévenir les usagers avant d’intervenir voir optimisation des interventions chez les résidents et donc respecter leur vie privée.

Compte tenu de l’absence de ces dispositions, on aurait pu aussi envisager des déménagements temporaires pour les résidents les plus fragiles avec leur accord dans d’autres établissements. Les élus du 6ème arrondissement l’avaient anticipé en ne souhaitant pas la fermeture de la résidence Bugeaud (située à 100 mètres de la rue Cuvier) afin de proposer ces appartements.

Si les travaux dans les résidences sont indispensables, prenons conscience des réelles nuisances causées sur des personnes fragiles et faisons en sorte que ces désagréments ne se reproduisent pas dans les prochaines résidences en travaux.

Je vous remercie,

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *