Marché de prestations de services rédactionnels – Dialogue social

Intervention de Marc Augoyard au nom du groupe « Centristes et Démocrates pour le Grand Lyon »

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Notre groupe a toujours eu à cœur le développement de l’initiative privée. Quand le Grand Lyon peut confier des missions à des entreprises, favorisant ainsi l’efficacité, le développement économique et l’emploi, nous approuvons. Mais il faut que ce soit ce soit justifié.

Or, sur ce dossier, nous avons quelques doutes. Il s’agit de confier la rédaction de comptes rendus des réunions dans le domaine des ressources humaines à une entreprise extérieure. Cette délibération amène quelques interrogations.
Nous avons de nombreux agents dont c’est le métier, et qui le font bien, nos collègues qui siègent dans les instances paritaires peuvent en témoigner. Par ailleurs, comment cela se passera-t-il dans les réunions dont le huis clos est exigé par la loi ? Cela ne nuira-t-il pas à la sérénité des débats alors qu’il s’agit souvent de décider de l’avenir professionnel de nos agents et nous savons combien ce sont des questions sensibles. Aussi, que vont devenir les agents aujourd’hui chargés de ces comptes-rendus ? Où seront-ils réaffectés ? Y aura-t-il une diminution de l’effectif proportionnelle au montant du marché en équivalents temps plein ?

Les syndicats ont-il été consultés ? Vraisemblablement non. Pour des comptes rendus de réunions RH, cela aurait été normal. Cette situation inquiète les organisations syndicales, la manifestation aux portes de l’hémicycle l’a bien montré.

Par ailleurs, il s’agit d’un lot n° 1, y en aura-t-il d’autres ?
Toutes ces questions, nous vous les posons afin de déterminer notre vote.

Monsieur le président, vous vous faites le champion d’une social-démocratie moderne, réformiste et pragmatique, d’ailleurs bien minoritaire au parti socialiste. Vous avez tout à l’heure encore souligné être « un président à l’écoute ». Mais le dialogue social semble peiner. Dans la réalité, les exemples du Grand Lyon et de la Ville de Lyon montrent combien vous avez des difficultés à installer durablement la paix sociale dans les services dont vous avez la charge, avec les répercussions que cela peut avoir auprès de nos concitoyens. Ce dialogue social est pour nous un gage d’efficacité et de respect des agents qui concourent aussi à la réussite de nos actions. Nous espérons donc que l’union personnelle des direction générales des services du Grand Lyon et de la Ville de Lyon, au lieu d’être un gage d’élargissement d’un climat social lourd, sera au contraire l’occasion de mutualiser les bonnes pratiques.

Plus généralement, ce dossier doit nous faire réfléchir sur notre politique en matière de ressources humaines, de recrutement, de formation, sur le climat social déjà bien lourd au sein du Grand Lyon.

Je vous remercie.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *