L’Office des Sports de Lyon n’a pas vocation à devenir un restaurateur

Ville de Lyon Intervention de Christophe Geourjon au Conseil municipal de Lyon au nom du groupe « Lyon Démocrate – MoDem »

Rapport n° 2008/566 : «Attribution d’une subvention d’équipement de 25 000€ à l’Office des Sports de Lyon – Signature d’une convention avec cette association»

Monsieur le Maire,

Aujourd’hui Lyon compte un nombre record de pratiquants sportifs, et ce aussi bien en compétition qu’en loisir. Cette pratique sportive est avant tout une source d’épanouissement et de bien-être individuel. Ce succès est en premier lieu le succès des clubs sportifs et des centaines de bénévoles qui s’y investissent quotidiennement. Nous souhaitons ici leur rendre hommage, car c’est grâce à leur passion que Lyon est une ville sportive et que les clubs Lyonnais se distinguent sur les podiums régionaux, nationaux et même internationaux. Nous tenons à saluer tout particulièrement le récent titre olympique obtenu la semaine dernière aux jeux paralympiques par Christophe Durand, performance exceptionnelle réalisée au pays du tennis de table.

L’Office des Sports de Lyon contribue lui aussi à ce dynamisme. Ce lieu de rencontre a en partie favorisé les échanges entre clubs. L’OSL propose également des services aux clubs sportifs en matière de communication (site internet, reprographie) ou de négociation de tarifs auprès de certains fournisseurs référencés.

Aujourd’hui la ville de Lyon se propose d’attribuer une subvention exceptionnelle à l’OSL pour lui permettre de rééquiper l’ancien Club-House du LOU Omnisports à Gerland. L’OSL deviendrait ainsi un restaurateur.

Le budget prévisionnel présenté par l’OSL est de 44 000€ y compris l’achat d’une licence IV pour un coût de 15 000€ … Pour mémoire, la licence IV est nécessaire pour vendre des alcools forts dans le cadre de la tenue d’un bar, en aucun cas dans le cadre d’une activité de restauration (ou une licence III est suffisante y compris pour servir un apéritif en début de repas).

Nous nous éloignons des missions de l’Office des Sports de Lyon !

Revenons à l’activité de restauration, je disais l’OSL deviendrait un restaurateur. Ce n’est pas tout à fait exact, l’Office des Sports de Lyon (qui est je vous le rappelle une association loi 1901) créerait et contrôlerait une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) qui aurait en charge la gestion de ce restaurant ainsi que l’embauche du personnel.

Nous considérons que cette activité ne rentre pas dans les missions de l’OSL, qui à notre sens devrait garder une structure légère et souple favorisant les synergies entre clubs sportifs.

De plus, cette nouvelle activité nous paraît faire prendre un risque économique réel à l’OSL. Je vous invite à lire l’article consacré au Club-House du LOU, dans l’édition de ce dimanche du Progrès. La restauration est un métier passionnant mais difficile, et on ne s ‘improvise pas restaurateur. Chacun son métier et chacun ses missions, il convient de ne pas tout mélanger!

Pour ces raisons nous voterons contre ce rapport.

Je vous remercie,

Intervention reprise dans l’édition du mardi 16 septembre du Progrès et sur le blog de Lyon Capitale

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité