Garantie sollicitée à hauteur de 12.325.000 € par la SACVL pour un emprunt d’un montant total de 13.000.000 € – Opération : Travaux de réhabilitation de 7 888 logements

ville-de-lyonIntervention du groupe « Lyon Démocrate – MoDem »

Monsieur le Maire, mes cher collègues,

A l’occasion des rapports présentés aujourd’hui, vous nous proposez de voter plusieurs garanties d’emprunt pour un montant global de 22.351.000 €.

Parmi les opérations concernées, la SACVL entend procéder à la réhabilitation de 7888 logements pour un montant de travaux de 13.000.000 €, soit un coût moyen de 1648 €. Il s’agit donc d’un ensemble de travaux de petit entretien ou d’entretien dit « courant », pour lesquels il n’est pas d’usage de recourir à un amortissement sur de nombreuses années, ici 15 ans.

C’est sans doute que j’avais oublié quelle était la situation financière de notre Société anonyme de Construction !
D’autre part, je note dans le rapport une curieuse incohérence, puisque les 7888 logements à réhabiliter auraient une surface moyenne d’à peine 13m², s’agit-il de chambres de bonnes ?

Dans le cadre du précédent conseil, vous nous avez soumis le rapport annuel de gestion pour l’année 2008 de la SACVL, en nous précisant que cette communication légale ne se substitue nullement à l’évocation en cours d’année de toutes les situations méritant examen ou débat.

Aussi, dans le cadre de la transparence que vous prôniez et de la légitime information due aux élus de la Ville de Lyon, nous souhaitons connaître l’issue du procès opposant la SACVL au Crédit agricole ou, à tout le moins, l’état de la procédure.

En effet, voilà plusieurs semaines, qu’aucune information concrète ne nous a été apportée.
Or, la précédente gestion calamiteuse de la société de construction de la Ville de Lyon implique un contrôle accru de cette institution, qui a bénéficié en urgence d’un prêt de 25 millions d’euros.
Les lyonnais n’entendaient pas, à cette occasion, signer un chèque en blanc.

Cette vigilance est d’autant plus nécessaire, qu’en dépit de nos successives interpellations, il ne nous a jamais été répondu sur les modalités de contrôle mises en œuvre depuis pour s’assurer que ces difficultés de gestion ne se reproduisent plus.

Nous sollicitions d’ailleurs lors de notre précédente intervention que vous nous indiquiez si la SACVL, sous le contrôle de la Ville, s’était dotée d’outils de conseil et de contrôle efficaces, en nous précisant lesquels. Cette demande, comme les précédentes, n’a reçu aucune réponse.

Dès lors, nous vous remercions de nous apporter les précisions nécessaires afin de nous permettre de voter en toute connaissance de cause.

Je vous remercie

leprogresNotre intervention a été reprise par Le Progrès dans son édition du 16 décembre

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *