Incidents lors de la cérémonie en hommage à Jean Moulin

ville-de-lyonIntervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « Centristes & Démocrates pour Lyon – UDI »

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

Notre devoir de mémoire est primordial. Primordial pour pouvoir rendre hommage aux victimes de la folie de certains hommes, et aux justes qui se sont dressés fièrement face au fascisme et au nazisme. Primordial pour que nous-mêmes et les générations futures ne tombent pas dans la même déchéance, dans la même horreur. Nous sommes donc heureux de voter cette délibération qui exonère de droits d’entrée au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation – CHRD à l’occasion de la Journée à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux Justes de France, le dimanche 21 juillet 2013.

Cependant devant l’ensemble du Conseil je tenais à m’élever aujourd’hui contre la manipulation que certains individus peuvent faire sur la mémoire de ces héros de l’histoire.

Je veux faire référence aux faits qui se sont déroulés lors de l’hommage rendu à Jean Moulin en présence du 1er ministre. Je suis particulièrement choqué que des éléments extrémistes salissent la mémoire des résistants !

Que nous soyons pour ou contre le mariage entre personnes du même sexe, rien ne peut justifier ni excuser un tel comportement. Au delà cette loi est maintenant votée elle s’applique et s’impose donc à tous élus et citoyens.

Mes chers collègues je souhaite attirer votre attention sur le danger qui nous guette. Cette loi devient un prétexte pour les extrémes et les populistes.

Ils usent de toutes les images de notre histoire et de toutes nos valeurs, pour les tordre, les détourner et les ériger en faux exemples afin de faire valoir leur idéologie contraire pourtant à nos valeurs humanistes ! Les extrêmes prennent les armes et jouent de l’amalgame, car le mariage est devenu pour eux une tribune.

Mes chers collègue, n’oublions pas que c’est en ne faisant rien que la mauvaise herbe pousse. Il est temps de la couper et vite. C’est notre devoir d’élus républicains que de nous ériger fermement contre ces éléments nuisibles à notre démocratie ! Ensemble nous devons agir contre ces éléments pour que notre Histoire ne soit plus souillée de la sorte.

Je vous remercie.

medi23Intervention reprise par Le Progrès, LyonCapitale, Lyon Actu et Tribune de Lyon dans leurs éditions du mardi 2 juillet

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *