Convention d’objectifs et de moyens entre la Ville de Lyon et la SASP Olympique Lyonnais

Intervention de Christophe Geourjon au nom du groupe « Centristes & Démocrates pour Lyon »

Monsieur le Maire, chers collègues,

Vendredi dernier, la cour administrative d’appel de Lyon a condamné le Grand Lyon et le Département du Rhône pour avoir passé des marchés publics illégaux avec l’Olympique lyonnais et le Grand Prix de Tennis de Lyon. Ces achats devant être requalifiés selon la cour administrative en subvention déguisée. Pour le Grand Lyon il s’agissait de la réservation d’une loge pouvant accueillir 18 invités et ce pour un montant de 297 000€.

L’an dernier, afin d’éviter de telles mésaventures pour la Ville de Lyon, nous vous avions demandé plus de rigueur et de transparence à l’occasion du renouvellement des conventions triennales des clubs sportifs. Le dossier proposé n’apporte que peu de réponses.

Depuis 3 ans, à la Ville de Lyon mais aussi au Grand Lyon, nous pointons chaque année l’absence d’un rapport d’activité détaillé des actions entreprises. Cette année nous reconnaissons un progrès. En effet, en plus du rapport comptable destiné aux actionnaires nous avons enfin un début de visibilité sur les actions soutenues. Mais nous sommes encore loin de l’objectif, le rôle éducatif et social des actions menées par l’OL baigne toujours dans un flou artistique certain. Par exemple certaines pages sont visiblement issues d’une demande de subvention au Conseil Général du Rhône. Je cite le rapport : « section sport-élite du collège St Bruno », « subvention à percevoir du conseil général ». Par ailleurs, le tableau « utilisation de la subvention 2010-2011 » ne correspond pas à l’objet de la subvention Ville de Lyon mais à celle du Grand Lyon puisqu’il est fait mention des actions de formation.

D’autre part, je relève que les actions décrites par la SASP Olympique Lyonnais transitent par OL-Fondation, qui est une fondation d’entreprise distribuant des subventions à diverses associations au titre du mécénat, les dites associations étant par ailleurs souvent bénéficiaires de subventions directes de la ville. Ce mouvement de trésorerie est un peu complexe et opaque. Soit c’est la SASP qui réalise ces actions et la subvention doit lui être versée soit c’est la fondation d’entreprise et nous devons contractualiser directement avec elle. En l’état contraire on est dans l’obligation de se demander quel est l’intérêt caché de ce mécanisme, que nous avions déjà dénoncé l’an dernier?

Il serait bien plus judicieux de ne subventionner l’OL que pour des actions destinées aux lyonnais et directement liées à l’activité du club, de ses cadres et de ses joueurs, plutôt que de participer à une opération de communication d’une entreprise cotée en bourse…

Enfin dernière interrogation, comment le président de l’OL peut-il déclarer dans la presse (Le Monde, 13/12/2011) que « Le foot est l’opium du peuple. Et le peuple a besoin de foot. » tout en se revendiquant grand mécène ès actions d’intérêt général et social?

De ce fait, le groupe « Centristes & Démocrates pour Lyon » s’abstiendra sur le rapport concernant le renouvellement de la convention triennale de l’OL.

Je vous remercie,

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *