Aménagement des espaces publics attenants à l’Hôtel Dieu et d’une halte fluviale

Intervention de Bernadette Bertrix-Veza au nom du groupe  « Centristes & Démocrates pour Lyon – UDI »

Monsieur le président, mes chers collègues,

Ah, l’Hôtel-Dieu ! Ce n’est pas qu’un beau bâtiment, pas même seulement un hôpital dans lequel ont exercé de grands médecins, de Rabelais à Antonin Poncet ou Léon Bérard. C’est aussi le produit de la générosité des lyonnais, premier lieu de la solidarité de l’époque. Lieu d’innovation, comme Lyon a toujours su en créer, symbole de notre ville.

Aujourd’hui, il va changer de destination, d’aspect. Il sera en partie ouvert au public, mais le projet est d’abord privé. Vous avez en effet décidé de confier ce projet à Eiffage en justifiant ce choix par l’absence d’argent public pour ce projet.
Nous avons tous pu lire ou entendre que la crise et les coûts liés à la structure du bâtiment menaceraient le projet d’hôtel 5 étoiles, ce qui déstabiliserait l’équilibre financier du projet dans son ensemble.

Rassurez-nous sur la pérennité de ce projet, Monsieur le Maire.

A l’occasion de ce débat, nous souhaitons redire notre soutien au projet de Cité de la Gastronomie à Lyon, sur lequel vous nous avez rejoints, Monsieur le Maire.
Mais nous souhaitons aussi émettre une alerte : selon nous, une cité de la gastronomie ne saurait être coupée en morceaux, en plusieurs petites structures saupoudrées un peu partout en France pour satisfaire quelques amis politiques du gouvernement, dans une synthèse molle qui ne contenterait  personne.

Décidément, nous pouvons remercier la presse de suppléer le déficit d’information de la Mairie, puisqu’elle nous a appris aussi que vous auriez obtenu 20 millions d’euros de la part du Ministère de la culture. Bonne nouvelle.

Mais il nous semblait que, contrairement à votre engagement initial, Eiffage avait besoin de 30 millions pour finaliser l’aménagement de l’Hôtel Dieu. Votre revirement sur la Cité de la Gastronomie, est-il une manière de justifier les 10 millions que vous demanderez à ce conseil de voter un jour ? Merci de nous éclairer.

Le projet d’aménagement des espaces publics a évolué par rapport aux esquisses. Nous souhaitons que l’Hôtel Dieu soit le plus accessible possible, y compris depuis le fleuve. Il faudra sans doute revoir la traversée du quai, pour rejoindre la future halte fluviale, mais aussi réfléchir à la suppression de la trémie à l‘angle du quai et de la rue de la Barre. Les autres ponts en amont et en aval se passent très bien de trémie.

Ce soir, nous avons besoin d’y voir plus clair sur tout ce projet. Nous ne voudrions pas qu’il connaisse le même sort que d’autres idées que vous avez eues pour la Presqu’île, au hasard, je ne citerai que le Quartier Grôlée.

Je vous remercie.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *