Que veut faire Gérard Collomb de l’internat Favre ? Le groupe UDI veut être certain que toutes les solutions ont bien été étudiées pour sauver l’internat Favre.

ville-de-lyonIntervention de Fabienne Levy – Conseil Municipal de Lyon du 19 décembre 2014

Monsieur le Maire,

Nous avons choisi ce 1er rapport de la séance du conseil municipal pour vous demander de nous dire quelles sont vos intentions quant au devenir de l’internat Favre. La jeunesse en difficulté est à nos yeux un enjeu très important. Il justifie que nous vous interpellions dès maintenant.

Confirmez-vous la fermeture prochaine de cet établissement ?

Si oui, pourquoi en êtes-vous arrivés à cette décision ? Décision qui nous apparait aujourd’hui comme une décision essentiellement financière. Une décision que vous avez prise sans discussion avec le personnel, avec les familles. La forme est inacceptable.
Que la ville ne souhaite pas financer seule, nous pouvons le comprendre. Elle dépense 1,2 millions d’€/an, pour subvenir au coût global de fonctionnement de l’établissement, chiffré à 1,4 millions d’€/an.

Mais, on ne ferme pas un tel établissement du jour au lendemain !

L’internat Favre remplit une mission de prévention puisqu’il accueille des enfants placés volontairement par leur famille suite à de grandes difficultés sociales, familiales et scolaires afin de leur offrir une nouvelle chance dans un environnement éducatif de qualité.

L’objectif d’un tel établissement est, dans des situations familiales fragiles, de permettre à l’enfant de rester au sein de sa famille par son retour lors des week-ends et vacances, et donc d’éviter ainsi une rupture du lien familial qui fragilise encore plus les enfants. 60 enfants sont accueillis et 39 agents y travaillent. Que vont-ils devenir?

Avez-vous avez étudié des solutions alternatives sachant que le désengagement de l’Etat ne date pas d’hier et la date du 31 décembre 2014 était connue de tous depuis 3 ans?

L’action éducative de l’internat Favre ne pourrait-elle pas trouver sa place dans les missions et compétences de la métropole ? La responsabilité de la prévention et de la protection de l’enfance va lui échoir. Dans cette compétence la dimension préventive est essentielle.

L’internat peut être le moyen de « recadrer » des enfants en leur réapprenant à vivre normalement, au milieu d’adultes vigilants. Ils peuvent reprendre pied dans un milieu structuré, ce qui peut prévenir des situations de rupture et de décrochage bien plus graves et plus coûteuses pour la société.

Avez-vous déjà des projets pour le foncier important qui est actuellement utilisé par l’internat ?
Je vous remercie de bien vouloir nous donner toutes ces précisions. Nous voulons être certains que toutes les solutions ont bien été étudiées pour sauver l’internat Favre.

Je vous remercie.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité