Fausse route de Mme la Ministre de l’éducation

Non Madame la Ministre, réformer l’orthographe ne réduira pas l’échec scolaire.

Non Madame la Ministre, il n’est pas sain dans une démocratie de se protéger derrière des institutions renommées telle que l’académie Française quand vos décisions font débat.

Oui Madame la Ministre, le Français est une langue vivante, elle évolue avec notre société. Décider de réécrire certains mots telles que « nénuphar » qui devient « nénufar » et « oignon » qui devient « ognon », n’est pas solution pour éviter qu’un enfant sur cinq ne sache pas lire et écrire à la fin de l’école primaire.

Merci Madame Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle de l’Académie Française, d’avoir le courage de déclarer « Je dirais que la tragédie française est une inégalité croissante née de l’effondrement de notre système éducatif ». Ce dernier « doit être reconstruit en fonction de cet impératif d’égalité ».

C’est cette refondation que nous défendons à l’UDI et c’est pour cette révolution éducative que je milite. C’est pour cela que  j’avais choisi le thème de l’éducation pour la 1ère réunion du Conseil de Circonscription que j’ai mis en place (lieu de concertation et d’échange avec des habitants, des associatifs et des professionnels de la circonscription). (lire le compte rendu).

Retouvez l’article publié par le quotidien La Croix

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *