[CP] Décembre 2016, janvier 2017 : les pics de pollution se suivent et rien ne change !

Ou plutôt un changement… Cette fois ci, le Préfet du Rhône a su réagir plus tôt pour mettre en place dès aujourd’hui la circulation alternée à Lyon et Villeurbanne. Les élus UDI se félicitent de cette décision.

Cependant, au niveau de la Métropole, les leçons de décembre n’ont abouti à rien :

  • Pas de mis en place de la gratuité des transports en commun (TCL mais aussi TER), alors même que la loi sur l’air de décembre 1996 l’impose en cas d’instauration de restriction ou de suspension de la circulation de certains véhicules.
  • Pas d’ouverture et d’indication de parkings provisoires « spécial pic de pollution » en périphérie de Lyon et Villeurbanne.
  • Pas d’informations spécifiques sur les sites OnlyMoov ou via l’application OptyMod. Par exemple, la mise en place de parkings provisoires exceptionnels à proximité des lignes fortes de transports ou des gares TER, et d’incitation à prendre les modes doux.
  • Les mesures incitatives proposées par l’UDI depuis 3 ans pour favoriser le covoiturage n’ont toujours pas été entendues ! Conclusion, même aujourd’hui la quasi-totalité des voitures ne transportent qu’une personne (= le conducteur).

Pour les élus UDI, la qualité de vie en ville passe d’abord par la qualité de l’air et la qualité de notre environnement. Cela devrait être une priorité de la majorité municipale et métropolitaine, puisque dans ce domaine il est capital de prévenir et d’inscrire l’action dans la durée et non dans la communication.

Christophe GEOURJON
Président de la fédération UDI Métropole de Lyon

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité