Montant des cessions des droits immobiliers du Stade de Gerland : après 1 an d’attente, vous nous communiquez enfin ces informations.

Monsieur le Maire,

Les élus « les Indépendants » voteront cette délibération de relocalisation du centre d’entretien des terrains et travaux (ETT) à Gerland ainsi que celle provisoire du centre technique des sports (CTS) à Corbas. Nous vous demandons cependant, dans un objectif de développement durable, que la localisation définitive du centre technique des sports soit à terme plus centrale, par rapport à notre ville, afin de limiter au maximum les déplacements.

A l’occasion de ce dossier, nous souhaitons revenir sur le bail emphytéotique signé entre la Ville de Lyon et la SASP LOU Rugby puisque vous avez enfin porté à notre connaissance les éléments que nous vous réclamions.

Pour mémoire, en juillet 2016, la SASP LOU Rugby s’engageait à investir 66 millions d’euros pour développer le site de Gerland en échange de la mise à disposition par la Ville de Lyon pour 60 ans du stade et de l’ensemble du tènement foncier. Pour conforter le modèle économique de développement du LOU Rugby la Ville de Lyon avait accordé, en mars 2018, à la SASP LOU Rugby des droits immobiliers à hauteur de 28 000 m2 de plancher dans le périmètre du stade. La SASP LOU Rugby, a par la suite cédée à 6 Sociétés Civiles Immobilières (SCI) ses droits afin de valoriser ces biens. A l’époque, les élus « les Indépendants » avaient dénoncé l’absence d’informations financières concernant le montant des 6 cessions immobilières. En effet sans ces informations nous ne pouvions pas avoir la certitude que cette opération garantissait à la SASP LOU Rugby les moyens financiers de son développement.

Après 1 an d’attente, 3 lettres adressées à votre Adjointe, 3 interventions en Conseil municipal et la promesse de deux Maires de Lyon successifs, nous avons enfin eu communication de ces éléments dans le cadre de votre courrier en date du 19 mars dernier. Les élus « les Indépendants » vous remercie Monsieur le Maire de cet effort de transparence.

A ce jour la SASP LOU Rugby a donc investi 32,4 M €, les 4 opérations de cessions partielles des droits à construire ont permis de récupérer en recette 31,17 M € brute, un équilibre a ainsi pu être trouvé. L’accord gagnant-gagnant est profitable aussi bien à la SASP LOU Rugby qu’à la Ville de Lyon représentante de l’intérêt général. C’est une bonne nouvelle.

Mieux, la SASP LOU Rugby a retenu, une proposition que les élus « les Indépendants » avaient faite l’année dernière, à savoir la modification de la répartition du capital des SCI. Initialement détenu à 1 % par la SASP LOU Rugby et 99% par la Foncière Polygone, le capital social des 2 dernières SCI n’ayant pas encore cédé leurs droits serait porté, in fine, à 99% pour la SASP LOU Rugby et 1% pour la Foncière Polygone. Un rééquilibrage capitalistique des SCI qui est beaucoup plus intéressant pour le LOU Rugby car il lui assurera des revenus réguliers provenant de la location de ces surfaces de bureaux. C’est également une bonne nouvelle.

Nous avons également appris dans ce courrier que la SASP LOU RUGBY projette l’implantation sur le site d’un hôtel d’environ 5 000 m2 de surface de plancher. Les élus « les Indépendants » seront très attentif à cette démarche, qui fera l’objet d’une demande agrément au Conseil municipal, afin qu’encore une fois, dans le cadre d’un accord gagnant-gagnant, les intérêts de la SASP LOU Rugby et de la Ville de Lyon soit respectés.

En conclusion de cette intervention, je souhaiterais revenir sur le devenir des équipements sportifs et culturels du site de Gerland.

  • Premièrement, vous connaissez mon attachement et mon investissement sur le dossier du devenir de la piscine de Gerland. Pouvez-vous nous faire un point les avancées concrètes pour cette nouvelle piscine : localisation, calendrier, financement ainsi que tarifs d’accès ?
  • Deuxièmement, la presse locale nous a appris, il y a quelques jours, que le projet d’ARENA de Tony Parker semble se concrétiser avec le dépôt imminent du permis de construire. Dans le même temps des discussions capitalistiques auraient lieu entre l’ASVEL et l’OL. Ce qui interroge s’est que l’OL et la SASP LOU Rugby ont chacun un projet de salle multifonction. Nous aurions donc sur Lyon, la Halle Tony Garnier et 3 salles multifonctions supplémentaires. Les élus « les Indépendants » estiment que ceci n’est pas viable. Suite à l’intervention de Nathalie Perrin-Gilbert et la réponse de Jean-Yves Sécheresse je souhaite revenir sur le sujet de la Halle Tony Garnier. Elodie Roux de Bézieux et moi même avons déjà eu l’occasion d’intervenir à plusieurs reprises à ce sujet lors de précédents conseils municipaux. Le conseil d’administration de la Halle a effectivement travaillé sur la question de l’évolution du statut de la Halle. La Halle Tony Garnier est un lieu culturel phare de notre ville. La Halle bénéficie d’une équipe et d’une direction très efficace. Pour mémoire en 2018 ce sont 70 concerts et plus de 310 000 spectateurs qui ont été accueillis. Toujours en 2018, la Halle à versé un loyer variable de 342 000€ à la Ville de Lyon. Mais Monsieur le Maire, à ce jour le recrutement du successeur de Thierry Téodori est bloqué à l’Hôtel de Ville de Lyon … Monsieur le Maire, pouvez-vous indiquer au Conseil municipal votre stratégie concernant l’avenir de la Halle Tony Garnier? Pouvez-vous également nous indiquer votre vision concernant la multiplication des projets de salles multifonctions ?
  • Troisièmement, le devenir du Palais des Sports de Gerland est lui également en suspens. Les associations lyonnaises ont besoin d’un équipement municipal de cette envergure même s’il faut bien reconnaitre que le Palais des Sports actuel a besoin au minimum d’une rénovation lourde voire d’une reconstruction. Là aussi, pouvez- vous, Monsieur le Maire, nous indiquer vos intentions ?

Je vous remercie.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *