Compte administratif 2016 : Faire de la politique autrement, c’est indiquer ses priorités et les tenir !

#CA2016 #Finances

 

Monsieur le Président,

Ce compte administratif 2016 présente une double spécificité :

  1. Il s’agit du 2ème compte administratif de la Métropole, ce qui permet des comparaisons, à périmètre constant, entre les exercices 2015 et 2016
  2. En tant que nouveau président de la Métropole de Lyon, vous portez ce rapport budgétaire alors même que les arbitrages et orientations budgétaire 2016 ont été pris par votre prédécesseur.

Nous constatons la baisse importante de la dotation de l’état, environ 60M€ de perte, et des recettes fiscales en hausse en grande partie au niveau des droits de mutation et de la fiscalité sur les entreprises. Ceci démontre l’attractivité de la région Lyonnaise. Mais au final la hausse des recettes fiscales compense seulement la baisse de la GDF.

Nous constatons également une hausse des dépenses de personnel d’environ 7M€, hausse essentiellement due à des mesures nationales. Au niveau des dépenses à caractère social (RSA, frais de séjours APA, …), nous constatons une hausse globale d’environ 15M€, soit un peu plus de 2%.

Ces 2 constats démontrent l’absolue nécessité, au-delà du plan marges de manœuvre, d’engager très rapidement des changements structurels au niveau de la Métropole. Nous le demandons depuis des mois ou plutôt des années. Il convient d’ouvrir en toute transparence avec les communes le chantier de la mutualisation. Par ailleurs, qu’en est-il du Pacte de Cohérence Métropolitain ? Ou en sommes nous de sa mise en œuvre concrète ? Avons nous des résultats aussi bien en terme d’amélioration du service rendu qu’au niveau financier, tant pour la métropole comme pour les communes ?

La réalisation du budget est l’illustration de choix politiques. Pour illustrer les arbitrages fait par votre prédécesseur, je vais revenir sur le dossier de la mobilité. Comme nous l’avions dénoncé lors du vote du budget, la subvention versée par la Métropole au SYTRAL a baissée de presque 4 M€ entre 2015 et 2016. Baisse qui a été poursuivie dans le budget 2017 (-3% supplémentaire). Cette baisse est pour nous incohérente à l’heure du déclassement de l’axe autoroutier A6/A7, déclassement qui va nécessiter un renforcement de l’offre en transport en commun. La mobilité est une priorité pour les habitants et les entreprises de la Métropole. C’est un facteur d’attractivité économique, d’équité sociale et de santé publique pour lutter contre la pollution de l’air.

Cette baisse de la subvention de la Métropole au SYTRAL va à priori s’amplifier puisque dans les nouveaux statuts du SYTRAL qui seront adoptés demain l’objectif est d’arriver en 2020 à un montant de 127 584 000 €. Ceci représenterait donc une baisse de plus de 14% en 5 ans !

Faire de la politique autrement c’est indiquer ses priorités et les tenir !

Pour finir, dans la rubrique investissement de ce compte administratif nous regrettons la très faible part des investissements destinés aux modes doux, aux modes actifs (vélo, marche à pied) et au covoiturage. Au total 4,6M€ sur les 85M€ d’investissement dans le domaine de la mobilité … Au-delà du choix budgétaire, il y a bien là une décision politique.

Pour toutes ces raisons, et en cohérence avec le vote de notre groupe lors de l’examen du budget, nous voterons contre le compte administratif 2016.

Les élus UDI attente avec intérêt, Monsieur le Président, les arbitrages que vous ferrez dans le cadre de la préparation du budget 2018 de la Métropole.

Je vous remercie

Christophe Geourjon

Rapport 1978 : finances, institutions, ressources et organisation territoriale – Compte administratif 2016 – Tous budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *