Intervention de Christophe Geourjon au nom du groupe  « Centristes & Démocrates pour Lyon »

Monsieur le Maire, chers collègues,

Le principe de ce vœu est simple : prévenir les conflits d’intérêt et garantir ainsi une totale liberté de jugement et donc de vote.

Ce vœu s’inspire d’un vœu déposé au Conseil de Paris, il y a quelques mois par l’élu démocrate Jean-François Martins. A Paris, Bertrand Delanoë à fait adopter ce principe qui est aujourd’hui mis en œuvre.

Ce vœu nous l’avions déjà présenté l’an dernier. À la demande de l’exécutif nous l’avions retiré pour laisser le temps à un travail collectif afin de parvenir à une proposition volontariste pouvant recueillir le consensus. Malheureusement en 4 mois votre cabinet et votre majorité n’ont rien proposé. Aussi, aujourd’hui nous souhaitons que ce vœu soit soumis au vote. Cette déclaration de principe devrait donc être adoptée à l’unanimité et permettre ainsi une mise en œuvre rapide.

Pour apaiser certains élus et répondre à des remarques excessives, ce vœu n’est pas dirigé contre la majorité mais il concerne l’ensemble des élus municipaux. En premier lieu, effectivement, l’exécutif, le pouvoir de décision exigeant une exemplarité et une transparence accrue. Mais il concerne également les élus de base et ceux de l’opposition : en effet en tant que conseillers municipaux de Lyon nous représentons la Ville de Lyon au sein de différentes instances, jurys ou commissions, et là aussi la transparence doit être la règle. Cette question, les citoyens se la posent aussi, et se l’approprient, comme le prouve la récente ouverture d’une antenne lyonnaise de l’association Anticor (www.anticor.org).

Nous espérons que Lyon fera ainsi école et que demain d’autres collectivités locales adopteront ce même principe.

Enfin pour conclure, avant de lire notre vœu, permettez-moi d’élargir le débat. En effet on retrouve cette question du conflit d’intérêt potentiel dans beaucoup d’autres domaines. Récemment il en a beaucoup été question dans la triste affaire du Médiator. La notion de conflit d’intérêt est longuement développée dans le Règlement Intérieur National de la profession d’avocat. La déclaration des liens est déjà obligatoire dans le code de déontologie des médecins, des architectes. Elle doit devenir la règle en politique !

Je vous remercie

Notre demande à fait l’objet d’un article du Progrès dans son édition du mercredi 18 janvier 2012, dans Les Potins d’Angèle du 18 janvier ainsi que d’un interview de Christophe Geourjon dans le numéro de février de Mag2Lyon

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *