TEOM: Il est temps de passer à la Redevance d’Enlèvement d’Ordure Ménagères Incitative (REOM)

Le taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) est voté chaque année. Une nouvelle fois Christophe Geourjon est intervenu pour proposer la mise en place de la Redevance d’Enlèvement d’Ordure Ménagères Incitative (REOM). 

« C’est une évolution marquante celle de passer du stade de la taxe au stade de la facturation d’un service rendu. « 

Monsieur le Président,

La gestion des ordures ménagères constitue un très fort enjeu environnemental. Notre objectif en tant que collectivité est d’informer et d’inciter les citoyens et les entreprises à mieux trier et à réduire le volume des déchets. Dans ce cadre la politique portée par Emeline Baume en faveur de l’économie circulaire est un très bon projet que nous soutenons pleinement.

Les élus UDI estiment que le passage de la TEOM à la Redevance d’Enlèvement d’Ordure Ménagères Incitative (REOM) permettrait d’encourager les bonnes pratiques. C’est une évolution marquante celle de passer du stade de la taxe au stade de la facturation d’un service rendu.

L’importance de ce changement se reflète sur la responsabilisation des utilisateurs à mieux trier et à mieux consommer pour payer moins cher leur enlèvement d’ordures. Il s’agit d’un enjeu à la fois à titre individuel, mais également un enjeu important sur les structures collectives comme les restaurants collectifs ou les cantines scolaires.

En 2016, nous vous avions demandé d’étudier les conséquences de la mise en place de la REOM au niveau de la Métropole de Lyon. À ce jour, nous regrettons la non-prise en compte de cette question qui mérite à notre sens étude et débat.
Nous saluons cependant le volontarisme d’Emeline Baume qui essaie de faire avancer contre vent et marée la notion de tarification incitative dans le cadre de la démarche zéro gaspillage.
En conclusion, « Le meilleur déchet, le moins cher et le moins nuisible est celui que nous ne produisons pas ! »

Les élus voteront contre ce rapport.

Je vous remercie

Christophe Geourjon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *