Rénovation de la patinoire Charlemagne : un calendrier court, mais respecté.

Mon intervention au nom des élus UDI au Conseil municipal de Lyon

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

On se souvient que les installations de froid de la patinoire Charlemagne étaient vétustes et peu performantes. Il n’était pas rare que la patinoire se transforme en pataugeoire. Une rénovation d’ensemble était indispensable. C’est en ce sens que j’étais intervenu devant vous, en mars 2016, lors de la présentation de ce projet de réfection complète de la dalle et du réseau de froid, pour un montant de 4 150 000 € TTC. Lors des débats, nous avions souligné l’importance vitale de la continuité des activités pour chacune des structures et associations utilisant cet équipement sportif notamment le patinage artistique, le patinage synchronisé ainsi que le Lyon Hockey Club, aussi bien pour l’association que pour l’équipe professionnelle. Une solution a pu être trouvée afin d’effectuer les travaux dans un temps court, de cinq mois, en grande partie durant l’intersaison estivale. Les élus UDI et apparentés tenaient à féliciter les services de la Ville et les entreprises chargés du chantier pour le respect rigoureux du calendrier. Les délais ont été tenus et l’ouverture au public devrait donc être effective dans quelques jours.

Cependant, je souhaite attirer une nouvelle fois votre attention, Monsieur l’adjoint aux sports, sur la quasi-insalubrité des vestiaires de la patinoire Charlemagne. Nous avons échangé à ce sujet plusieurs fois. À ce jour, la peinture murale a été refaite, mais les carrelages des douches continuent à être très endommagés et l’électricité est quant à elle hors d’âge voire hors normes. J’avais proposé en mars 2016 que leurs rénovations puissent être intégrés dans le chantier de réfection de la patinoire. De nouveaux vestiaires, auraient été pour une somme modeste une plus-value non-négligeable pour les sportifs. Je sais Monsieur Cucherat que vous avez essayé d’obtenir gain de cause. Dommage que l’arbitrage n’est pas été positif !

Monsieur le Maire en introduction de ce conseil municipal vous nous indiquiez vos interrogations sur la préservation de la proximité à la Ville de Lyon par rapport aux arrondissements. Arrondissements qui sont pour nous élus UDI le véritable échelon de la proximité. A l’occasion de ce dossier, je souhaite vous interroger une nouvelle fois pour que nous définissions ensemble qu’elles sont les équipements à vocation métropolitaines et municipales. À notre sens, la patinoire Charlemagne est un équipement métropolitain. Le budget de rénovation aurait donc du être pris en charge par la Métropole et non par les seuls Lyonnais. De plus, ce changement d’échelle nous permettrait peut-être de rattraper notre retard. À titre d’illustration, la Métropole de Toulouse compte trois patinoires sur son territoire, soit une patinoire pour 220 000 habitants quand la Métropole de Lyon compte une patinoire pour 750 000 habitants! Il y a là une marge de progression évidente.

Je vous remercie,

Christophe Geourjon

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *