Pour mieux respirer à Lyon … misons sur le covoiturage!

ville-de-lyonIntervention de Christophe Geourjon au nom des élus DUI, Conseil Municipal de Lyon du 16 décembre 2016

Monsieur le Maire,

Ce rapport d’activité de LPA n’appelle pas de remarques particulières de notre part, je souhait plutôt me tourner vers l’avenir.

Maîtriser le volume de voitures qui circulent dans notre ville est un enjeu fort aussi bien en terme de qualité de l’air qu’en terme d’encombrement des voiries. Proposer une alternative multimodale de transport en commun, soutenir les modes actifs et doux participe à atteindre cet équilibre. La politique de stationnement joue un rôle clef pour atteindre cet objectif.

Les transports en commun sont bien adaptés pour desservir les zones avec une forte densité de population, mais en dehors de ces secteurs, ils sont moins performants et impliquent un coût rapidement prohibitif pour les collectivités. Il y a là une complémentarité véhicule personnel/transports en commun à trouver.

Aujourd’hui pour les déplacements domicile-travail chaque voiture est occupée, en moyenne, par 1,2 personne. L’enjeu est de mieux optimiser ces véhicules en terme de transport de passager. Si nous arrivons à une moyenne de 2 personnes par véhicule, c’est la fin des bouchons à Lyon !

Depuis des années, les élus UDI vous demandent de mettre en place une politique véritable incitative en faveur du covoiturage, une politique qui dépasse les opérations de communication et le site internet covoiturage-grandlyon.com. La politique de stationnement joue un rôle clef pour atteindre cet objectif.

Nos propositions sont simples et efficaces, je vais les rappeler aujourd’hui :

  • Mise en place d’un label covoitureur pour les véhicules transportant trois personnes.
  • Création de voies réservées sur les grands axes pénétrants.
  • Création d’un abonnement préférentiel covoitureur dans les parkings sou-terrain, à l’image du tarif abonné

Monsieur le Maire, pour les élus UDI le covoiturage, c’est un transport collectif individuel qu’il faut développer avec volontarisme.

Un autre enjeu des années à venir concerne le développement de l’électro-mobilité. Aujourd’hui la France constitue le 1er marché européen, à lui seul il représente 28% des ventes européennes. La Poste qui compte une flotte de 10 000 véhicule électrique représente la 1ère flotte mondiale. La ministre de l’Écologie a annoncé, samedi dernier, que les primes de conversions de 10.000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique, déjà accordée aux particuliers, seront étendues aux véhicules utilitaires et aux taxis à partir de 2017. La disponibilité de bornes de recharge est un enjeu fort pour le développement des véhicules électriques, aussi souhaitons nous le renforcement de l’instalation de système de recharge dans les parkings souterrains. Lyon Parc Auto a déjà initié cela en proposant gratuitement de recharger sa voiture dans ses parcs, pour les usagers ayant souscrit un abonnement « domicile » ou « illimité ». Mais il faut aller plus loin.

Au-delà des parkings LPA pouvez vous nous indiquer, Monsieur le Maire, le nombre de bornes de recharche qui sont prévues dans le parking mutualisé de 800 places en cours de construction actuellement à la Confluence sous le pilotage de la SPL ‘Lyon Confluence’.

Ce sont bien l’ensemble de ses mesures qui doivent être proposées afin de permettre à notre ville, à l’avenir, de respirer et de circuler mieux. Ces mesures sont cumulatives et non interchangeables. C’est aujourd’hui une exigence légitime de nos concitoyens vis-à-vis des pouvoirs publics de construire un environnement sain et agréable à vivre.

Je vous remercie.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *