Ne refaisons pas avec la Part-Dieu l’erreur que Louis Pradel a fait avec le tunnel de Fourvière !

Le Conseil d’orientation des infrastructures (COI) a remis son rapport ce jeudi. Le rapport Duron confirme que le « réaménagement lourd du cœur du nœud ferroviaire Lyonnais est une priorité ». Dans le même temps, il indique que cela pourrait aboutir à un projet « souterrain de nouvelles voies et d’une seconde gare à la Part-Dieu». Mais les rapporteurs  préviennent : « la gare souterraine n’aurait pas vocation à être financée par le contribuable national ».

Enfin, le COI souhaite la tenue d’un « débat public multimodal à l’échelle de l’aire urbaine de Lyon » en 2019.

Réactions de Christophe Geourjon

  1. La saturation du nœud ferroviaire Lyonnais a un impact régional, mais aussi national et international comme le rappel d’ailleurs le rapport.
  2. De ce fait, l’État Français doit contribuer significativement au financement de ces projets qui dépassent largement le cadre de la Métropole de Lyon ou de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
  3. Les infrastructures de transport structurent un territoire (développement économique, développement de l’habitat, besoin en transport en commun urbain, besoin en stationnement, qualité de vie, développement durable, qualité de l’air,…). L’UDI est donc très favorable à la tenue d’un débat public multimodal à l’échelle de l’aire urbaine de Lyon.
  4. Je demande que ce débat ne soit pas biaisé et orienté. En effet, depuis plus de 5 ans, j’indique que le choix de la gare souterraine à la Part-Dieu est le choix de la SNCF qui défend ses intérêts. À l’inverse, l’UDI défend un développement multipolaire pour le territoire métropolitain. Depuis 5 ans, je défends l’idée que la gare de St Exupéry peut permettre de désaturer le nœud ferroviaire Lyonnais.
  5. Ne refaisons pas avec la Part-Dieu l’erreur que Louis Pradel à fait pour le tunnel de Fourvière ! Est-il raisonnable de demander aux 2,5 millions d’habitants de l’aire urbaine de Lyon de venir au cœur de la Ville Centre pour emprunter un TGV ?

Cette vision d’une Métropole équilibrée et multipolaire permet un développement durable de notre Métropole, une optimisation des investissements publics déjà réalisés et renforce l’attractivité de notre territoire, aussi bien pour les entreprises que pour les habitants.

Restons en contact !

One Reply to “Ne refaisons pas avec la Part-Dieu l’erreur que Louis Pradel a fait avec le tunnel de Fourvière !”

  1. Je suis globalement d’accord avec ce que vous écrivez sauf sur un point.
    Développer la gare de St Exupery? Si c’est une blague, elle n’est pas drole.
    Elle ne porte de Lyon que le nom et n’est accessible qu’en voiture ou via un tres onéreux Tramway (Rhonexpress). Il faut arreter de penser au tout TGV, 90% des voyageurs sont des usagers du TER pour aller au travail ou pour les loisirs, la manie du « TGV partout » si chère (dans tous les sens du terme) à un ancien président n’est pas ce que veulent, ni ce dont ont besoin les habitants de l’aire urbaine de Lyon.
    Il faut dés-saturer le noeud ferroviaire Lyonnais, mais ce n’est pas en disant aux usagers du train « retrouvez vous dans la pampa et prenez un tramway hors de prix pour aller au travail » que cela arrangera les choses. La gare souterraine est sans doute la meilleure idée. Et en effet, je ne vois pas au nom de quoi, les parisiens avec leurs projets faramineux (grand paris express) devraient avoir des subventions nationales tandis que les Lyonnais devraient se débrouiller…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *