Mutualiser pour être plus efficace

ville-de-lyonIntervention Christophe Geourjon, au nom des élus UDI

Monsieur le Maire,

Depuis 6 ans, les élus UDI vous demandent plus de mutualisation entre les communes et le Grand Lyon. Le 1er objectif de la mutualisation est d’améliorer la qualité du service rendu aux Lyonnais en éliminant redondance et concurrence entre services, elle présente aussi l’avantage d’offrir un guichet unique pour chaque acteur de notre ville le tout a un coût maitrisé.

En janvier 2015, les élus UDI vous demandaient la mise en place de l’outil de mutualisation dit du « Service commun ». En septembre 2015, nous nous réjouissions que vous testiez ce dispositif au niveau d’un service commun «Université ». Le démarrage était très modeste puisqu’il ne concernait que 5 agents sur les presque 16 000 agents de la Métropole de Lyon et de la Ville de Lyon.

Aujourd’hui, les élus UDI se réjouissent enfin de la création d’un 2ème service commun cette fois au niveau du service des relations internationales. Avec ce service qui compte 22 agents, nous atteignons 0,2% de mutualisation des effectifs de la Métropole de Lyon et de la Ville de Lyon. Reconnaissez que c’est peu… voire ridicule !

La mutualisation via le service commun progresse, mais vous n’êtes pas à la hauteur des enjeux! Si vous n’accélérez pas, il vous faudra des années pour rattraper les autres Métropoles qui se sont résolument engagées dans cette voie.

Et pourtant, la mutualisation c’est possible ! Les communautés de Brest, Strasbourg, Amiens et Mulhouse ont été précurseurs.

Depuis 2014, sous la Présidence d’Alain Juppé, la Métropole de Bordeaux, a résolument pris ce virage historique dans la manière d’administrer le territoire. Ainsi depuis le 1er janvier 2016, 15 communes sur 28 mutualisent une part importante de leurs effectifs dans les 14 domaines des services communs mis en place avec la Métropole de Bordeaux.
Au 1er janvier, ce sont donc 3356 agents qui sont mutualisés dans ces services communs « Communes/Métropole ». Sur ces 3356 agents 2046 étaient des agents municipaux au 31 décembre 2015 et 1310 des agents de la Métropole. Cela représente donc une mutualisation de 66% des effectifs de la Métropole de Bordeaux!

Point intéressant à souligner, à Bordeaux une grande partie les communes ont joué le jeu de la mutualisation, y compris des communes de taille moyennes voir petites. Parfois de manière très significative à hauteur de 15% de leurs effectifs de 2015. Cela n’est possible que parce que la gouvernance de la Métropole de Bordeaux est équilibrée et inspire confiance.

Monsieur le Maire, il est temps de changer d’époque. Il est temps d’adapter notre organisation aux contraintes budgétaires et aux attentes de nos concitoyens de plus en plus exigeantes sur l’efficacité des services publiques.

Monsieur le Maire, les élus UDI vous le redemandent une fois encore, la mutualisation des services entre les communes et la Métropole doit devenir la règle sur le territoire métropolitain.

Je vous remercie

Infographie illustrant l’état d’avancement de la mutualisation à Bordeaux

comparaison-lyon-bordeauxDepuis le 1er janvier Bordeaux mutualise 3356 agents sur un effectif Métropolitain global de 5016 agents. Cela représente donc une mutualisation de 66% des effectifs de la Métropole ! À Lyon nous en sommes qu’a 0,2%…

La mutualisation des services, les transferts et les régularisations de compétence, la territorialisation des services et l’enjeu du développement de services de proximité comme corollaire à la mutualisation, constituent les trois piliers du processus mis en place par la métropole de Bordeaux.

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *