HCL : la fusion des centres des brûlés des hôpitaux St Joseph-St Luc et Edouard Herriot nécessite la plus grande attention

Monsieur le Maire,

Les élus du groupe UDI et apparentés approuvent cette délibération qui illustre l’avancée des travaux de requalification de l’Hôpital Edouard Herriot (HEH). Nous voterons bien évidemment ce dossier.

Monsieur le Maire, à l’occasion de ce rapport, je souhaitais attirer votre attention sur la récente fusion des centres des brûlés des hôpitaux St Joseph-St Luc et Edouard Herriot au sein d’un Groupement de Coopération Sanitaire (GCS), le centre Pierre Colson implanté à HEH.

Lyon est une place-forte en matière de soin des victimes de brûlures. Il est bon de rappeler que le premier centre de traitement des brûlés d’Europe, a été créé en 1952 dans le 7ème arrondissement, au sein du centre hospitalier St Luc, centre qui devient le service de référence de l’OMS. En 1970, Lyon créé la première filière de soins aux brûlés prenant en charge le patient depuis son accident jusqu’à sa réinsertion sociale. Plus récemment le centre des brûlés de St Joseph-St Luc a continué à innover en développant des outils de télémédecine afin de pouvoir apporter son expertise à distance auprès des hôpitaux Français. Cet outil numérique (E-Burn), associé à un système d’astreinte, permet d’accompagner le praticien de proximité dans son diagnostique et le traitement. En parallèle, le CTB de Saint Joseph-Saint Luc a joué un rôle central dans un projet Européen, le projet PhagoBurn (2013-2017). J’ai à plusieurs reprises rencontré les équipes du centre de Saint Joseph – Saint Luc qui font un travail remarquable.

Au total ce sont chaque année 750 patients hospitalisés et 5000 patients traités en ambulatoire qui était accueillis dans ces 2 centres de traitement des brulés à Saint Joseph – Saint Luc ainsi qu’à HEH. Cette activité représente 20 à 25% des brulés du territoire national alors que Lyon ne représente que 10% des lits.

Dès 2008, une réflexion a été conduite pour fusionner les 2 CTB. Cette fusion permettant de créer le plus important CTB d’Europe avec une codirection équilibrée entre les Hospices Civils de Lyon et le centre hospitalier St Joseph-St Luc. Un cahier des charges a été établi à cette époque afin d’élaborer un outil de travail à la hauteur des ambitions.

Plusieurs scénarii d’implantation avait été évoqués en lien avec un cabinet d’architecte. Le budget prévisionnel de l’opération était compris entre 15 et 19 millions d’euros. Aujourd’hui, la fusion des 2 CTB est effective depuis 2 mois, date d’arrivée des patients de Saint Jospeh-Saint Luc à HEH. Le budget consacré à l’aménagement du nouveau et seul centre de traitement des brûlés de Lyon a été revu à la baisse pour un investissement de seulement 5 millions d’euros.

Même s’il est trop tôt pour tirer des conclusions de cette fusion, il existe plusieurs difficultés qu’il faudra résoudre à court terme :

  • Des locaux dispersés sur plusieurs étages,
  • Une réduction importante du personnel,
  • Une réduction du nombre de lit qui est passé de 36 à 30 pour un même objectif de patients traités,
  • La chirurgie réparatrice n’est pas présente sur le site de l’hôpital Edouard Herriot, elle est restée aux hôpitaux de la Croix-Rousse et St Joseph-St Luc, ce qui nécessite des déplacements réguliers et peut fragiliser le suivi des patients.
  • Cette question du suivi des patients semble aussi se retrouver au niveau de la kinésithérapie et de la psychiatrie.

Monsieur le Maire, les élus UDI sont convaincus que nous ne devons pas rester figer dans des organisations pré-existantes, nous sommes des défenseurs de la mutualisation. Mais pour nous, regroupement, mutualisation de services doivent avoir un double objectif :

  • en premier lieu, améliorer la qualité du service, dans le cas présent la qualité de l’accompagnement médical du patient
  • dans un deuxième temps seulement, contribuer à une meilleure maîtrise des dépenses.

Dans une fusion l’objectif est donc de retenir le meilleur des pratiques de chaque entité d’origine.

Monsieur le Maire, du fait de votre expérience professionnelle mais aussi en tant que futur Président des HCL, nous comptons sur vous pour veiller à ce que cette fusion soit un succès.

Je vous remercie.

Christophe Geourjon

 

Rapport n°26155 : Lyon 3e – Avenant à la convention  tripartite Ville de Lyon / Grand Lyon / Hospices Civils de Lyon portant sur l’attribution d’une subvention au projet de modernisation de l’Hôpital Edouard Herriot – Opération 03SEHEH, programme 00001, AP 2014-1

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *