Halle Tony Garnier

ville-de-lyonConseil municipal du 17 décembre 2015 – Intervention de Christophe Geourjon au nom des élus UDI

Monsieur le Maire,

L’évènementiel culturel est un levier stratégique d’attractivité de Lyon et de la Métropole. La mise en synergie pourrait accroître la force de frappe culturelle de notre territoire.

C’est pourquoi nous approuvons les modifications de statuts de la Halle Tony Garnier qui va lui permettre de produire des évènements culturels sur la Métropole de Lyon. Ceci devrait contribuer à une meilleure mise en réseau des acteurs culturels Lyonnais. La Halle pourra ainsi donner un coup de pouce aux établissements culturels de taille plus modeste.

Je parle très souvent de mutualisation. Je suis heureux de voir que 2 acteurs majeurs : la Halle et les Nuits de Fourvière mutualisent la buvette depuis maintenant 2010.

Mais il faut aller plus loin, nous souhaitons que soit rapidement étudié un rapprochement entre la Halle Tony Garnier et les Nuits de Fourvière.

La Halle Tony Garnier fait partie des grandes scènes culturelles et évènementielles lyonnaises qui font la renommée de la ville et de l’agglomération tout comme le festival des Nuits de Fourvière, qui illumine également les nuits lyonnaises.

La complémentarité d’activité est évidente, elle est complétée par une complémentarité temporelle. En effet la Halle Tony Garnier n’accueille pas de spectacles ou d’évènements entre fin juin et début septembre, période pendant laquelle les Nuits de Fourvière font rayonner Lyon.

Il y a là une réelle opportunité de renforcer la Métropole comme pôle culturel et évènementiel d’envergure européenne et internationale

Ce chantier fait partie de la réorganisation d’ensemble des institutions culturelles à l’aune des défis métropolitains.

Je terminerai par le festival des Nuits de Fourvière, nous souhaitons indiquer que pour l’UDI il n’est plus pertinent, à l’heure de la rigueur budgétaire, que des subventions publiques soient utilisées pour financer les cachets planchers d’artiste majeurs reconnus. Ces artistes, avec leur producteur, ont la capacité financière de monter des spectacles sans subventions. Nous devons réserver l’argent public pour favoriser la création, favoriser une nouvelle génération d’artistes.

Je vous remercie

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *