Affaire BENALLA : Les responsables qui ont permis ces dérives doivent être eux sanctionnés

Depuis 72 heures l’assemblée nationale se réduit à n’être que commentatrice des évènements qui se déroulent à l’extérieur, comme le ferait le premier éditorialiste venu.

Les députés de l’opposition ont du se battre pour que soit crée une commission d’enquête et que les débats de cette commission soient publics ! Tout pouvoir pour être efficace et juste doit avoir un contre pouvoir, ce n’est pas le cas dans notre pays où le rôle du parlement est verrouillé par l’exécutif et sa majorité.

Il est de la responsabilité du président de l’assemblée nationale que cela cesse! Cette situation n’est plus possible. Les parlementaires UDI sont :

  1. Résolus à faire toute la vérité sur l’affaire BENALLA devant tous les Français, ils participeront sans complaisance aux travaux de la Commission d’Enquête dès lundi matin.
  2. Déterminés à réformer la Constitution pour rééquilibrer les pouvoirs afin de garantir la liberté des Français, ils travailleront sans relâche, dés que l’Assemblée Nationale reprendra des travaux sérieux, pour améliorer notre Constitution.
  3. Refusent désormais de participer à ce triste spectacle d’une Assemblée Nationale, qui tourne en rond, car nous sommes convaincus qu’elle est ridicule quand elle devient inefficace.

Il n’est pas acceptable que la dernière réponse de l’exécutif, en date de ce dimanche matin, est d’arrêter l’examen des lois par l’assemblée nationale dans l’attente que l’affaire se calme.

Très rapidement l’ensemble des responsables de cette triste affaire doivent être sanctionnés. Les agissements de A BENALLA doivent être condamnés, mais il n’est qu’un lampiste. Les responsables qui ont permis ces dérives doivent être eux aussi sanctionnés et notre système démocratie doit être réformé pour éviter que cela se reproduise à nouveau.

PJ : Lettre ouverte de Jean-Christophe LAGARDE, Président de l’UDI, à François de RUGY, Président de l’assemblée nationale

Restons en contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *